Accueil Opinions Éditos

Vaccination: personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne le sera pas

En juillet 2021, seule une personne sur cinq dans le monde, enfants compris, s’est vu injecter une dose. Dire que c’est trop peu relève de l’euphémisme.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 3 min

Près de 80 % des adultes belges ont déjà reçu leur première dose. Si l’on peut se réjouir de ces chiffres, rien ne doit nous faire oublier que nous faisons partie des privilégiés. Cette fin de semaine, le funeste bilan des morts liés à la pandémie en était la preuve : plus de quatre millions de personnes sont décédées depuis décembre 2019.

L’impact salutaire de la vaccination n’est pourtant plus à démontrer : dans les pays les mieux vaccinés de la planète, depuis janvier 2021, la mortalité a diminué de 90 %. Sauf que, devant l’accès au vaccin, les inégalités restent abyssales. Et notre responsabilité immense. « Comment pouvons-nous être fiers quand seuls 3 % des personnes sont vaccinées en Afrique », admet même la ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

64 Commentaires

  • Posté par GUALANCOL Stéphane, mardi 5 octobre 2021, 20:01

    A la prochaine prise de sang, demandez à votre médecin de contrôler vos D-dimères et contrôler la CRP par sécurité même si les vaccins sont sûrs et efficaces on ne sait jamais ... https://www.louvainmedical.be/fr/article/thromboses-et-vaccins-un-nouveau-defi-de-la-pandemie-covid-19 https://www.bsth.be/application/files/4116/1796/3826/BSTH_VIPIT_algorithms_FR_v1.pdf http://geopolintel.fr/article2816.html

  • Posté par ALAIN THONUS, mercredi 29 septembre 2021, 0:01

    Cette fin de semaine, le funeste bilan des morts liés à la pandémie en était la preuve : Plus de quatre millions de personnes sont décédées depuis décembre 2019... Plus de 15 millions de cas de malnutrition aiguë sont attendus chez les enfants de moins de cinq ans en Afrique occidentale et centrale en 2020 – un tiers des cas sous la forme la plus sévère – si des mesures adéquates ne sont pas mises en place d'urgence, ont averti aujourd'hui l'UNICEF et le Programme alimentaire. C'est très bien de vouloir donner des vaccins mais beaucoup ont simplement besoin de nourriture pour ne pas mourir de la faim... Actuellement, 1.1 milliards de personnes n'ont toujours pas accès à l'eau salubre (= eau propre) et un tiers de la population mondiale est privée d'eau potable, c'est-à-dire celle que l'on peut consommer. Environ 80 pays, c'est-à-dire 40 % de la population souffrent de pénurie d'eau. Alors que faire ? Nous irons peut être chercher de l'eau sur la planète "Mars" grâce à la conquête spatiale financée par quelques multimilliardaires ! Que de chiffres ! Que de souffrances ! Que d'ignorances ! Que d'indifférence !

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, dimanche 11 juillet 2021, 19:33

    L'ivermictine est une molécule qu'on connaît depuis 50 ans, plus de 4 billions de doses administrés, fait partie des médicaments essentiels de l'OMS, depuis plus de 10 ans qu'on l'utilise dans des essais pour lutter contre tout type de virus (zika, chikungunya, etc) à cause de ses propretés anti-virales et anti-inflammatoires https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7564151/ Le "vaccin", par contre, bidouillé en quelques heures par un turc, approuvé en urgence, avec une technologie jamais utlisé en humains, sans des études de sécurité convenables. Alors? Boomers du Soir: la piqûre, la piqûre !!!

  • Posté par GUALANCOL Stéphane, mardi 5 octobre 2021, 19:55

    Traduction du document pdf Indien sur le KIT anti COVID : https://www.goa.gov.in/wp-content/uploads/2020/10/Home-Isolation-Monitoring-Kits-For-COVID-19-Launched.pdf LANCEMENT DES KITS DE SURVEILLANCE DE L’ISOLEMENT À DOMICILE POUR COVID-19 9 octobre 2020 Aswina 17, 1942 Le Ministre en chef Dr Pramod Sawant en présence du Ministre de la Santé Shri. Vishwajit Rane a lancé aujourd’hui le kit de surveillance de l’isolement à domicile pour les patients positifs au Covid-19 dans l’État. Secrétaire Santé Shri. Amit Satija, IAS, directeur, Département des services de santé Dr Jose D’sa, directeur, Direction de l’alimentation et Administration des médicaments, Smt. Jyoti Sardessai et le doyen du Goa Medical College, le Dr Shivanand Bandekar étaient présents à l’occasion. Ces kits seront disponibles gratuitement dans tous les centres de santé urbains et primaires pour tout patient positif au Covid-19 de l’État qui opte pour l’isolement à domicile. Le kit contient un oxymètre de pouls (1 n°), un thermomètre numérique (1 n°), des comprimés de paracétamol (15 n°), des comprimés de vitamine C (30 n°), des comprimés de multivitamines avec zinc (30 n°), des comprimés de vitamine D3 ( 2 paquets), Ivermectine 12 mg comprimés (10 nos.), Doxycycline Comprimés de 100 mg (10 nos.), Masques faciaux à trois couches (5 nos.), Masques N-95 (2 nos.), Désinfectant (100 ml), Lingettes à base d’alcool (1 boîte de 20 plis) et Gants (2 paires). S’exprimant à cette occasion, le ministre en chef a salué l’idée des kits de surveillance de l’isolement à domicile. Il a apprécié le travail effectué par les médecins de tous les CSC, SSP et CHU de l’État et les a félicités. “Il y a de vastes installations pour les patients positifs au Covid-19 dans l’État et les gens n’ont pas besoin de paniquer. De nos jours, de plus en plus de personnes optent pour l’isolement à domicile. Ce kit s’avérera être un changeur de jeu pour tous ceux-la. Actuellement, il y a 3500 isolements à domicile dans l’État. Le gouvernement fait de son mieux pour normaliser les services de gestion post-Covid-19. Le ministère AYUSH a formé un protocole standard pour le même et ce gouvernement formera ses médecins embauchés sous AYUSH de la meilleure façon possible pour assurer la gestion post-Covid-19 », a déclaré le ministre en chef. Mettant en lumière les réalisations de la faculté de médecine pendant les moments difficiles des derniers mois, le ministre en chef a informé que 150 accouchements naturels et par césarienne ont été effectués à l’hôpital ESI, Margao et que la mère et les enfants sont en sécurité et en bonne santé. Les médecins ont même pratiqué une césarienne sur une femme Corona positive. Aucune victime n’a été enregistrée lors de ces accouchements. Les gens devraient regarder ces histoires positives plutôt que de paniquer à propos du scénario. De nombreux patients souffrant de comorbidités se sont remis de Covid-19 et mènent une vie très saine », a déclaré le ministre en chef. Informant que l’hôpital du district du sud de Goa fonctionne maintenant à plein régime et que le nombre de lits sera bientôt augmenté, le ministre de la Santé Shri. Rane a déclaré que le kit de surveillance de l’isolement à domicile est disponible compte tenu des patients pauvres qui n’ont pas les moyens d’acheter un kit d’une valeur de Rs. 2000/-. « Le DHS avec l’aide des infirmières sages-femmes auxiliaires (ANM) et de la santé polyvalente Worker (MPHW) et Goa Electronics Limited passent 2600 appels téléphoniques par jour pour vérifier le niveau de saturation de chaque patient. Ces appels aident en outre les médecins à prendre la bonne décision dans le traitement des patients. L’État a acquis les meilleurs modèles pour gérer la propagation de la pandémie et continue de le faire », a-t-il déclaré. La fonction a été suivie par des médecins militaires dans tout l’État. Plus tôt, le Dr Bandekar a souhaité la bienvenue à l’assemblée. Le Dr Dayanand Rao a dirigé la fonction tandis que Le Dr D’sa a proposé le vote de remerciements.

  • Posté par STORDIAU Pierre, lundi 12 juillet 2021, 13:18

    Mon cher Adolphe-le-conspirationiste. Voici donc l'avis de l'OMS à propos de l'IVERMECTINE ; qui est un "antiparasitaire" : "Les données actuelles sur l’utilisation de l’ivermectine pour traiter les patients atteints de COVID-19 ne sont pas probantes. En attendant que davantage de données soient disponibles, l’OMS recommande de n’administrer ce médicament que dans le cadre d’essais cliniques." Fin de citation - 31 mars 2021 . Le vaccin anti covid19 fait chaque jour ses PREUVES et pas vos diarrhées verbales sans "effets" ! LOL.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs