Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Un ministre hongrois s’en prend à l’UEFA après les sanctions contre son pays: «Ils sont pitoyables et lâches»

La Fédération hongroise de football a été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un en sursis) et d’une amende de 100.000 euros pour le « comportement discriminatoire de ses supporters » lors des trois matches disputés par sa sélection à l’Euro, a annoncé vendredi l’UEFA.

Temps de lecture: 2 min

Le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a vivement critiqué l’Union européenne de football, l’UEFA, qui a sanctionné l’équipe nationale de deux matchs à huis clos en raison du comportement discriminatoire de ses supporters durant les matchs de l’Euro 2020 de football.

« Il semble que l’UEFA continue d’employer des mouchards de terrain orientés qui n’ont rien d’autre à faire que d’écrire des rapports sur ce que quelqu’un a dit (ou n’a pas dit). Comme dans le communisme : aucune preuve n’est nécessaire, l’accusation du mouchard suffit », a écrit M. Szijjarto sur Facebook samedi.

« Le comité qui prend une telle décision est un organe pitoyable et lâche. Ils devraient avoir honte d’eux-mêmes », a encore ajouté le ministre.

Vendredi, l’organe disciplinaire de l’UEFA a infligé trois matchs de suspension, dont un avec sursis, et une amende de 100.000 euros à la Fédération hongroise (HFF) pour le « comportement discriminatoire de ses supporters ».

La HFF devra également afficher une bannière portant l’inscription « #EqualGame » avec le logo de l’UEFA lors de ces matchs.

L’organe disciplinaire a sanctionné le fait que les supporters hongrois ont scandé des slogans homophobes avant le match contre l’Allemagne, à Munich, selon la police.

Lors des matchs joués à Budapest contre le Portugal et la France, les supporters ont crié des insultes racistes et ont fait des commentaires au sujet de la star portugaise Cristiano Ronaldo.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Naeije Robert, samedi 10 juillet 2021, 20:16

    Lourde sanction, sans element de preuve. Les joueurs disent ne pas avoir entendu ces injures racistes. On peut detester Orban, mais ce ministre a parfaitement raison.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une