Charleroi battu à Zulte Waregem: «Je veux qu’on force les erreurs maintenant»

Jules Van Cleemput avait inscrit le premier but du match.
Jules Van Cleemput avait inscrit le premier but du match. - Photo News

Contre Zulte Waregem, pour leur quatrième sortie amicale, les Carolos ont pu constater qu’il y avait encore forcément quelques réglages à peaufiner. Le stage aux Pays-Bas qui débute ce dimanche (jusque samedi prochain) est précisément là pour ça, pour entamer la dernière ligne droite de cette préparation.

Contre les Flandriens, le Sporting a entamé les débats de manière conquérante, avec la volonté toujours d’aller vers l’avant et de relancer proprement. Dès la cinquième minute, Van Cleemput ponctuait déjà un mouvement initié par Gholizadeh et prolongé par Fall (0-1).

Hélas, les Carolos ont vite perdu leur emprise sur la rencontre. Dompé, notamment, donnait du fil à retordre à Van Cleemput. Vers le quart d’heure, l’ancien Standardman centrait idéalement pour le solide Humphreys, qui n’avait aucune peine à gagner son duel aérien avec Benchaib (1-1). Koffi ne pouvait rien sur cette reprise à bout portant. Mais le gardien burkinabé avait l’occasion de s’employer ensuite coup sur coup sur des essais de De Bock puis de Sissako. Souvent pris au piège du hors-jeu, les Carolos ne créaient plus guère de danger au cours d’une première période que le jeune Wasisnki, titularisé à la gauche de Dessoleil, terminait un peu avant ses équipiers, après avoir été touché à la cheville.

« On a voulu commencer en exerçant un pressing. Puis on a joué avec un bloc plus bas. C’était un choix », commentait le coach Edward Still après coup.

13 buts encaissés en quatre matches

Après la pause, Andreou et Zarouri faisaient leur apparition. Sans impact immédiat sur le match. Au contraire, Zulte Waregem doublait la mise après une mésentente dans la défense carolo (2-1). Si leur défense n’est pas encore à toute épreuve, on sait que les Zèbres ont la gâchette facile également, malgré la pénurie d’attaquants. Vers l’heure de jeu, Fall, déjà buteur contre Haïfa, était à la bonne place sur un centre de Van Cleemput pour ramener la parité (2-2). La fin de match permettait à Edward Still de donner du temps de jeu à Bedia, qui obtenait tout juste une carte jaune pour simulation, après un bon mouvement. Mais c’est Zulte Waregem qui émergeait. Et c’est une vieille connaissance, Berahino, qui, du front, plantait le but victorieux. C’est quand même déjà le 13e but encaissé par le Sporting depuis l’entame de cette préparation…

« J’ai évidemment un sentiment mitigé », lâchait Edward Still. « Il y a la défaite, mais je suis satisfait de la manière dont nous avons presté collectivement. Bien sûr je n’aime pas perdre ni encaisser autant, car tout part d’une bonne organisation défensive. Mais on commet des erreurs normales à ce stade-ci de la saison. Défensivement, on a essayé d’appliquer de nouveaux concepts. Offensivement, nous avons pris volontairement beaucoup de risques. Je veux qu’on force les erreurs maintenant. On encaisse le premier but sur une phase arrêtée où l’on a tenté quelque chose de nouveau. Le deuxième, c’est sur une perte de balle parce qu’on essaie de relancer proprement. Je veux voir ce que l’on peut faire et jusqu’où on peut aller », concluait-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous