Accueil Monde Europe

Espagne, Pays-Bas, Malte…: le variant delta pousse certains pays à réimposer des restrictions

La hausse de cas est exponentielle, certains pays décident donc de faire marche arrière sur les assouplissements.

Temps de lecture: 3 min

Face à la hausse « exponentielle » des cas de Covid-19 enregistrée depuis plusieurs jours, principalement chez les jeunes, la Catalogne a d’ailleurs décidé de réimposer des restrictions.

Les discothèques et autres lieux de divertissement nocturnes vont devoir garder portes closes et il faudra présenter un test négatif ou être vacciné pour participer à des événements en plein air réunissant plus de 500 personnes dans cette région d’Espagne.

Les Pays-Bas ont également replongé samedi matin dans les restrictions après une multiplication par sept des contaminations quotidiennes en une semaine (7.000 cas supplémentaires vendredi). Le Premier ministre Mark Rutte a notamment ordonné la fermeture des boîtes de nuit.

Au moment où Catalans et Néerlandais doivent quitter les pistes de danse pour une durée indéterminée, les Français ont retrouvé vendredi les joies des soirées en discothèque pour la première fois depuis mars 2020, non sans quelques cafouillages.

La nécessité de présenter un pass sanitaire a parfois bloqué des fêtards devant la porte. Soit parce qu’ils en étaient dépourvus, soit parce que des agents de sécurité refusaient les captures d’écran de tests négatifs, par peur de falsifications.

Au Mistral, une boîte historique d’Aix-en-Provence (sud-est), l’entrée – sur réservation – a été fluide, tout le monde ayant eu son pass. « On retrouve le goût de la vie », a lâché Lucie, une cliente. « On est bien. Les filles sont belles, on danse, on est libres, enfin libres », s’est exclamé Gérard.

Reste à savoir si cette réouverture va résister aux assauts du variant Delta, en passe d’être majoritaire en France – le président Emmanuel Macron doit faire une allocution lundi soir sur la situation sanitaire – comme quasiment partout ailleurs dans le monde.

Ce variant apparu initialement en Inde est le plus contagieux répertorié depuis le début de la pandémie. Il provoque des flambées épidémiques en Asie et en Afrique et fait remonter le nombre des nouveaux cas en Europe et aux Etats-Unis.

A compter de mercredi, Malte fermera ses frontières aux voyageurs non vaccinés. « Nous serons le premier pays en Europe à prendre cette mesure », a relevé son ministre de la Santé.

En Algérie, le nouveau Premier ministre Aïmene Benabderrahmane s’est placé samedi à l’isolement pour sept jours après avoir été testé positif au Covid-19.

Cette maladie a fait au moins 4.013.756 morts depuis qu’elle a été détectée fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi. Les Etats-Unis restent le pays le plus meurtri, 606.806 personnes y ayant péri pour un total de 33.812.977 cas recensés.

Dans ce contexte, la perspective d’un rassemblement de 65.000 supporters de football dans le stade de Wembley à Londres dimanche soir pour la finale de l’Euro-2020 entre l’Angleterre et l’Italie a fait naître de vives inquiétudes.

Et encore davantage les festivités de la « troisième mi-temps », hors des gradins, dans un pays où la quasi totalité des restrictions ont été levées mais que le variant Delta n’épargne pas, avec près de 30.000 nouveaux cas par jour au Royaume-Uni sur la semaine écoulée.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, dimanche 11 juillet 2021, 15:12

    @ Eric Flahaut "seulement SI les chiffres covid sont corrects…" Et quand savez-vous? Je n'en sais rien, mais dans tous les cas, ils sont éxagérés ou minorés, mais ça ne change rien à l'affaire. Même s'il y en avait 10 fois moins que réellement, ça fait toujours autant de morts et gravement malades totalement évitables. Parce que ces vaccins, que vous le vouliez ou non, ils marchent, avec une efficacité grosso-modo de 90%. Ça veut dire qu'une personne sur 10 vaccinée peut développer la maladie, et le cas échéant, il y a très peu de chance que la maladie soit grave. Si vous n'êtes pas vacciné, vous êtes un fameux égoïstes, car vous participez de la propagation de la maladie et contribuez au développement des variants, contre lequel les vaccins actuels pourraient ne plus être efficaces. Par ailleurs, à poster votre scepticisme crétin envers les vaccins, vous contribuez à la vague antivax. Vous êtes donc personnellement responsable, avec ceux-là, d'un nombre indéterminé, mais certains, de morts ou gravement malades, à avoir écouté vos imbécilités. Les gens comme vous sont des criminels qu'on devrait consigner dans une chambre d'un malade Covid, sans masque, histoire de vous laisser contempler l'immensité de votre co... bêtise. Mais vous êtes tellement co... stupide, que vous ne comprendriez même pas pourquoi. J'epère que vous apprendrez à fermer une fois pour toutes votre grande gueule de criminel. Et je pèse mes mots: CRIMINEL.

  • Posté par Glossy P, lundi 12 juillet 2021, 14:26

    Hi hi ! Les pro-vax s'énervent, ils perdent le contrôle ! Aveux d'incompétence ?

  • Posté par Eric Flahaut, dimanche 11 juillet 2021, 11:32

    C’est clair : les vaccins anti-covid NE FONCTIONNENT PAS !!!

  • Posté par Rambeaux Paul, dimanche 11 juillet 2021, 17:54

    Votre argumentaire est stupéfiant. Moi, vos majuscules m'ont convaincu.

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 11 juillet 2021, 12:56

    Faux, les vaccins fonctionnent parfaitement quand la vaccination est complète. Toujours les mêmes stupidités du plouc antivax flahaut! Selon Public Health England, l'efficacité contre la souche initiale est de 49% après la première dose et monte à 88 % après la seconde dose. Pour le variant delta, l'efficacité contre la souche initiale n'est que de 31% après la première dose mais atteint malgré tout 80% après la seconde dose. Ceci veut dire que le risque de faire la maladie après une dose de vaccin est de 0.69 fois le risque sans vaccin dans le cas du variant delta. En comparaison, le risque de transmettre la maladie avec port du masque est de 0.3 fois le risque sans port du masque. Le port du masque tant que la vaccination n'est pas complète reste donc une mesure prophylactique plus efficace et nécessaire. Pour le moment, en Belgique, elle n'est complète que dans moins de 50% de la population. Ce chiffre est encore plus faible dans les autres pays d'Europe. Il faut donc conserver les gestes barrières tant que la vaccination ne sera pas terminée pour éviter de donner le champ libre au virus pour muter et pour impacter le système de soins. Lorsque la vaccination le sera, nous retrouverons une plus grande partie de nos libertés parce que les chances qu'une personne contaminée croise une personne non vaccinée ou chez qui la vaccination n'a pas été efficace seront très faibles.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une