«C’est un peu curieux»: Yves Van Laethem réagit à la contamination par deux variants d’une nonagénaire belge

«C’est un peu curieux»: Yves Van Laethem réagit à la contamination par deux variants d’une nonagénaire belge

Des chercheurs de l’hôpital Onze-Lieve-Vrouwziekenhuis (OLVZ) d’Alost ont fait état dimanche du cas inédit d’une nonagénaire décédée en mars du Covid-19, après avoir été infectée simultanément par deux variants différents, l’Alpha (britannique) et le Beta (sud-africain), un phénomène sans doute «sous-estimé».

Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19 a été interrogé par Bel RTL sur le sort de cette personne. Le cas de cette dame, est-il le seul dont on ait connaissance ? "Ce n'est pas le seul. A ma connaissance, des premiers cas ont été détectés au Brésil en février de cette année" a-t-il expliqué à nos confrères. "D'habitude, cette double infection ne peut exister que si deux virus différents circulent largement. Pour l'instant, nous avons l'occasion avec le variant Alpha (britannique) et le variant Delta. Ici, c'est un peu curieux. Il y avait (en mars) le variant Alpha, logique il était dominant, mais aussi un variant très peu présent, le variant sud-africain. C'est vraiment lié au fait que la personne a, par malchance, rencontré deux contaminateurs différents. Tous les deux ont été capables de transmettre le virus", a indiqué Yves Van Laethem.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous