Un médicament prescrit contre l’asthme à plus de 150.000 Belges s’avère plus dangereux qu’annoncé

Un médicament prescrit contre l’asthme à plus de 150.000 Belges s’avère plus dangereux qu’annoncé
Belga.

Un médicament contre l’asthme et des allergies, qui est facilement prescrit en Belgique tant pour les adultes que pour les enfants, présente de graves effets secondaires, jusqu’à des pensées suicidaires, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad lundi.

En 1997, le médicament contre l’asthme Montelukast a été mis sur le marché et a petit à petit aussi été prescrit pour les patients allergiques. Mais 25 ans plus tard, les effets secondaires qui peuvent « parfois » survenir, selon la notice, se présentent plus souvent que prévu. Ils sont assez graves : changements de comportement et d’humeur, troubles du sommeil, anxiété, comportement agressif ou hostilité, voire dépression et suicide.

Le médecin généraliste Patrik Vankrunkelsven (KU Leuven) et la journaliste médicale Marleen Finoulst soulève le problème dans la revue Tijdschrift voor Geneeskunde en Gezondheidszorg. Leur inquiétude porte sur le fait qu’en Belgique, 159.000 patients, dont 39.000 de moins de 18 ans, se voient prescrire ce produit.

M. Vankrunkelsven invite à la prudence et demande qu’il soit envisagé que le remboursement du remède soit assorti de conditions. L’Inami n’a pas encore fourni de retour sur la possibilité d’adapter le remboursement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous