Accueil Monde Europe

L’Angleterre va lever la plupart des restrictions anti-covid: «Il est temps que notre pays retrouve une vie normale»

Les restrictions seront levées le 19 juillet.

Temps de lecture: 3 min

Le ministre britannique de la Santé, Savid Javid, a confirmé lundi la levée de la plupart des restrictions liées à la pandémie de Covid-19 en Angleterre au 19 juillet, comme prévu par le gouvernement. «Nous sommes convaincus qu’il est temps que notre pays retrouve une vie normale, donc nous allons passer à l’étape suivante de notre plan de sortie le 19 juillet», a souligné le ministre devant les députés.

Le ministre britannique de la Santé, Savid Javid.
Le ministre britannique de la Santé, Savid Javid.

A partir de cette date, baptisée «jour de la liberté», la distanciation sociale et le port du masque ne seront plus obligatoires, même si ce dernier reste recommandé dans les endroits publics fermés et très fréquentés, comme les transports en commun. Le télétravail ne sera plus la norme, les salles de spectacles et les stades pourront ouvrir à pleine capacité, les discothèques pourront de nouveau accueillir du public, le service au bar sera de nouveau possible dans les pubs et le nombre de personnes autorisées à se rassembler ne sera plus limité. «Il n’y aura jamais de moment parfait pour réaliser cette étape, parce que nous ne pouvons tout simplement pas éradiquer ce virus», a souligné Sajid Savid. Mais l’été et les vacances scolaires offrent un moment opportun, a-t-il détaillé: attendre plus longtemps, jusqu’à l’hiver par exemple, pourrait donner un avantage au virus, au risque de ne rien pouvoir rouvrir.

Grâce à la campagne vaccinale

Selon lui, ce grand relâchement est rendu possible grâce au succès de la campagne de vaccination, qui a permis de casser le lien entre maladie, hospitalisations et décès, de sorte que le système public de santé pourra faire face. Elle a déjà permis d’administrer une première dose de vaccin anti-Covid à plus de 87% des adultes et deux doses à 66% d’entre eux, permettant ainsi à l’exécutif d’atteindre son objectif d’avoir vacciné totalement deux tiers des adultes au 19 juillet. Mais cette campagne montre des signes d’essoufflement, en particulier chez les jeunes adultes. Sajid Javid a cependant souligné que d’ici au 19 juillet, tous les adultes auront reçu une dose.

Repoussé une première fois

Après son ministre de la Santé, le Premier ministre Boris Johnson doit expliquer lors d’une conférence de presse en fin d’après-midi sa détermination à «rétablir les libertés», tout en appelant à la prudence.Pour lui, le moment est venu de se reposer sur la responsabilité individuelle plutôt que d’imposer des règles.

Ces annonces suscitent l’inquiétude d’une partie de la communauté scientifique alors que le Royaume-Uni est confronté à une flambée des contaminations attribuées au variant Delta qui dépassent les 30.000 chaque jour. Elles pourraient même atteindre 100.000 durant l’été, de l’aveu du gouvernement. Cette grande étape du déconfinement était initialement prévue le 21 juin mais avait été repoussée en raison de la reprise des contaminations.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, mardi 13 juillet 2021, 7:20

    Je préfère chez eux que chez nous, car on peut redouter que les lendemains déchanteront …

  • Posté par RC Peeters, lundi 12 juillet 2021, 18:29

    Pourtant le nombre de cas positifs asymptomatiques reste très élevé, mais les Anglais ont compris que l’immunité du groupe est plus importante que le nombre de vacciner, vivons avec le virus et ses variants, comme la grippe saisonnière! vive l'immunité naturelle surtout chez les jeunes! https://www.worldometers.info/coronavirus/country/uk/

  • Posté par massacry olivier, lundi 12 juillet 2021, 23:03

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters fait sa propre prose aujourd'hui, sans copier-coller, oh il aurait grandit? Bof, non il oublie un détail important, s'il y a bien une immunité de groupe s'est grace à la vaccination! Pour l'immuneauté naturelle, souvenons-nous de l'épisode de février, souvenons-nous aussi que l'Anglettere est le pays européens le plus endeuilles par covid d'Europe. Pas certains que la mesure d'aujourd'hui plaise à tous: https://www.thetimes.co.uk/article/hospital-admissions-will-soar-if-we-rush-to-lift-covid-19-restrictions-say-scientists-kvndjhwxl. Un autre problème majeure de cette pandémie, trop souvent oublié et surtout par les croisés de mauvaises foi, est le covid long. En UK, plus d'un millions de personnes en souffre, dont 370 000 même après un an. Mais pour le croisé de mauvaise foi tout cela c'est de la blague, ça ne concerne pas les "djeunes". Son vœux d'une immunité naturelle pour les jeunes sonnent bien comme un aveu d'immaturité. ( nb: votre lien aurait pu être utile si et seulement si les trances d'âge étaient représentées, mais bon vous et les sources sérieuses, ça fait deux).

  • Posté par Desmet Marc, lundi 12 juillet 2021, 19:17

    A relire dans 3 mois....

  • Posté par Coppens Jean-pierre , lundi 12 juillet 2021, 18:10

    Advienne que pourra & Wait and see… Mais je préférerais que les Britanniques restent chez eux, avec leurs 30.000 contaminations quotidiennes. Les autres pays européens ne sont pas aussi avancés qu’eux dans leur programme de vaccination. Et merci à l’UEFA d’avoir permis que les demi-finales et la finale de l’Euro se déroulent à Wembley ! Pour l’importation du variant Delta, on n’aurait pas fait mieux.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une