Accueil Économie Entreprises

Julien Compère devient le nouveau patron du Groupe FN Herstal

De l’hôpital aux armes : transition peu banale pour l’ancien chef de cabinet de Jean-Claude Marcourt.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Du sparadrap au canon de fusil, du bistouri réparateur au fusil d’assaut de l’armée américaine… les comparaisons du genre, Julien Compère va en entendre beaucoup ces prochains jours. Le patron de l’hôpital universitaire de Liège (Sart Tilman) depuis huit ans vient en effet d’être choisi par le conseil d’administration du Groupe FN comme nouvel administrateur délégué. Un choix qui aura pris du temps : Philippe Claessen, administrateur délégué depuis douze ans avait déjà annoncé sa volonté de départ en décembre 2020. Ce changement de genre, Julien Compère l’assume, en termes managériaux avant tout : « La FN Herstal est une des dernières industries emblématiques de Liège et de la Wallonie. Mon passage au CHU de Liège m’a confirmé comme manager d’une industrie complexe et m’ouvre la porte à aller plus loin dans la gestion d’une société complexe également, avec la spécificité qu’elle est à 100 % propriété de la Région wallonne, confrontée aux autorités wallonnes notamment dans l’octroi des licences d’exportation. » Quand on lui fait remarquer que cette interprétation est plus logique d’un point de vue managérial que socialiste, avec les valeurs que cela incombe et qu’il a toujours revendiquées, voici sa réponse : « Tout le monde conçoit que les forces de l’ordre bénéficient d’un armement. Qu’il ne faudrait pas produire en Wallonie ? Ce n’est pas le choix qui est fait dans le respect de toute la législation. »

C’est la première offre d’emploi à laquelle Julien Compère a répondu, depuis son arrivée au CHU il y a huit ans. Et qu’on ait glissé son nom pour d’autres postes qui se sont libérés ou en train de l’être est, certes flatteur, mais assurément faux, garantit-il. On entendait pourtant depuis des semaines qu’un accord PS et MR avait réparti les postes libérés dans la région liégeoise : l’aéroport pour Frédéric Jacquet (ex-chef de cabinet du ministre libéral Jean-Luc Crucke) et la FN pour Julien Compère (ex-chef de cabinet du socialiste Jean-Claude Marcourt). Ce n’est pas comme ça que ça s’est déroulé : c’est un Français, Christophe Bernardini, qui vient d’être désigné à l’aéroport. Faut-il s’attendre à un retour de balancier vers le MR dans de prochaines désignations ? Ou pour remplacer Compère à la tête du CHU de Liège, poste qui va incessamment faire l’objet d’un appel à candidature ?

L’étiquette PS-Marcourt est arrimée à la FN

Avec Julien Compère comme administrateur délégué et Sébastien Belle, également un ancien chef de cabinet de Jean-Claude Marcourt, comme président du conseil d’administration, l’étiquette PS-Marcourt est arrimée à la FN. Une forme d’audace quand l’image du fabricant de fusil est attaquée de toute part, notamment pour ses liens trop imposants avec l’Arabie saoudite ?

Julien Compère entrera en fonction le 1er octobre. Il abandonnera d’ici là ses autres mandats (Socofe, Vitrufin).

À lire aussi Armes: les exportations vers l’Arabie Saoudite freinées par les actions en Justice

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs