Accueil Belgique Politique

Grève de la faim des sans-papiers: le PS demande des visas de court séjour afin d’ouvrir un dialogue

«L’attente n’est pas une option, l’inaction non plus», indique le PS.

Temps de lecture: 2 min

Le PS a appelé lundi le gouvernement fédéral à trouver une solution provisoire dans le dossier de la grève de la faim de sans-papiers par l’octroi de visas de court séjour, ce qui permettrait d’ouvrir un espace de négociation et de dialogue.

Depuis 50 jours, une grève de la faim est en cours sur les sites de l’ULB et de la VUB et dans l’église du Béguinage à Bruxelles. «La situation n’a pas évolué malgré les nombreux appels de la société civile, des partenaires sociaux, syndicats et patronat, du monde universitaire, de l’Église catholique de Belgique, etc.», constate le parti socialiste dans un communiqué.

Le 25 juin, les socialistes francophones ont demandé la mise en place de critères clairs de régularisation des sans-papiers, la création d’une commission indépendante qui examinerait les dossiers de régularisation ainsi que la convocation d’une conférence interministérielle emploi et migration. Jusqu’à présent, le secrétaire d’Etat à l’Asile, Sammy Mahdi, n’y a pas donné suite et s’oppose ouvertement à fixer des critères de régularisation, considérant que celle-ci demeure une faveur et non un droit.

Le PS demande toujours la convocation d’une conférence interministérielle. Dans les Régions wallonne et bruxelloise, les ministres socialistes ont déjà ouvert des discussions sur l’accès au permis de travail pour les sans-papiers occupant des fonctions en pénurie, selon le communiqué du parti.

«Plusieurs Etats européens, comme l’Italie, le Portugal, l’Espagne, la Grande-bretagne ou encore la France, prenant acte du caractère exceptionnel de la pandémie de Covid 19, ont pris des mesures spéciales à l’égard des personnes n’ayant pas leur permis de séjour. Nous pensons qu’il est indispensable que la Belgique emboite le pas et prenne aussi des mesures spécifiques pour limiter les dégâts humains et sociaux que la crise a eu pour ce public particulièrement précarisé», souligne le PS.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Thibor Frank, mardi 13 juillet 2021, 14:36

    Bonjour, quand je lis qu'il faut des titres de séjour provisoire et /ou définitifs pour ces personnes qui arrivent de partout tout les jours et je compare avec toutes les démarches pour faire venir une personne d'Indonésie officiellement. Je me demande ...de qui se moque t'on!!!

  • Posté par Thibor Frank, mardi 13 juillet 2021, 14:35

    Bonjour, quand je lis qu'il faut des titres de séjour provisoire et /ou définitifs pour ces personnes qui arrivent de partout tout les jours et je compare avec toutes les démarches pour faire venir une personne d'Indonésie officiellement. Je me demande ...de qui se moque t'on!!!

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, lundi 12 juillet 2021, 22:22

    De toutes façons, leur état de santé est tel que le dialogue va devenir impossible. S'il acceptent de suspendre leur grève de la faim, il leur faudra des semaines pour commencer à se rétablir. si cela est possible. Pour l'instant il n'y a pas d'issue autre que la mort. C'est allé médicalement beaucoup trop loin.

  • Posté par jose niesten, lundi 12 juillet 2021, 21:38

    Un visa jusqu'aux prochaines élections, il ne faut pas perdre des électeurs potentiels.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, lundi 12 juillet 2021, 20:43

    Visa pour le bled.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une