Accueil

Avec Yair Lapid, trop tôt pour un Conseil UE-Israël

Une majorité d’Etats membres de l’UE est favorable à la reprise d’un Conseil d’Association avec Israël. Mais les conditions ne sont pas encore remplies.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le centriste Yair Lapid, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères censé devenir Premier ministre en août 2023 d’une coalition hétéroclite, a eu lundi un déjeuner de travail avec les ministres européens des Affaires étrangères. Un « échange constructif », a résumé Josep Borrell. Le chef de la diplomatie de l’UE, comme plusieurs représentants des Etats membres, voit la venue de l’Israélien à Bruxelles peu après son entrée en fonction comme le signe d’un possible « nouveau départ ».

Une majorité d’Etats membres est dès lors favorable à la réunion d’un Conseil d’association UE-Israël, y compris pour aborder les questions qui fâchent. Ces rencontres sont suspendues depuis 2012. Borrell y est favorable mais le Haut représentant de l’UE ajoute que les conditions pour la tenue d’une telle réunion ne sont pas réunies.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs