La pénurie de matières premières n'entrave pas les exportations chinoises

Les importations ont, elles, augmenté de 36,7% à quelque 230 milliards de dollars.

La demande mondiale de produits fabriqués en Chine a explosé pendant la pandémie de coronavirus, notamment pour des appareils médicaux et de l'électronique pour le télétravail. L'industrie de beaucoup de pays dans le monde a aussi dû encore faire face aux effets des confinements alors que l'industrie chinoise avait déjà retrouvé son niveau normal.

Mais à présent que l'économie se rétablit également en dehors de la Chine, les spécialistes s'attendaient à ce que les exportations du géant croissent moins vite qu'en mai. Outre la pénurie de matières premières, les coûts de transport ont fortement augmenté, ce qui aurait pu constituer un obstacle. De plus, les capacités de production hors Chine augmentent, ce qui signifie que le monde devrait être moins dépendant de l'industrie chinoise.

Selon l'économiste Zhou Hao, de Commerzbank, l'augmentation des exportations chinoises est principalement due à de fortes hausses de prix. Le minerai de fer par exemple est devenu beaucoup plus cher et ces coûts plus élevés se répercutent sur les prix à l'exportation.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous