Voyages en France: quelles conditions pour passer la frontière après les annonces de Macron?

Voyages en France: quelles conditions pour passer la frontière après les annonces de Macron?
AFP

Emmanuel Macron a mis lundi les non-vaccinés sous pression, en imposant un « pass sanitaire » à l’entrée dans la plupart des lieux publics et dans certains transports. De nouvelles mesures qui s’appliquent à tous et qui impactent dès lors les vacanciers étrangers.

En vigueur depuis vendredi dans les lieux recevant plus de 1.000 personnes (stades…) et les discothèques recevant plus de 50 personnes, le « pass sanitaire » – test covid négatif, attestation de vaccination ou test prouvant un rétablissement du covid – sera en vigueur dès le 21 juillet dans les « lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes, pour les personnes à partir de 12 ans, a annoncé Emmanuel Macron lundi soir.

Et « début août », le pass sanitaire sera étendu aux cafés, restaurants, centres commerciaux ; il sera également obligatoire pour voyager en avion, en train ou en autocar effectuant de longs trajets, comme dans les établissements médicaux (hôpitaux, maisons de retraite…) Cette extension à d’autres établissements recevant du public nécessite le vote d’une loi et sa promulgation.

« Seuls les vaccinés et les personnes testées négatives pourront accéder à ces lieux, qu’ils soient d’ailleurs clients, usagers ou salariés », a martelé Emmanuel Macron. Des mesures qui s’appliquent tant aux Français qu’aux étrangers.

Quelles conditions pour passer la frontière ?

Les conditions restent les mêmes que celles imposées aujourd’hui pour passer la frontière. Trois solutions à cela :

– Présenter une vaccination complète selon les critères français, un peu plus souples qu’en Belgique. Une seule dose de vaccin Moderna ou Pfizer suffit pour les personnes qui peuvent prouver une ancienne infection au covid. Pour ceux qui sont passés au travers des mailles d’une infection, il faut donc être vaccinés avec deux doses et attendre quatorze jours après la dernière injection. Pour le Johnson & Johnson, il faut attendre quatre semaines après l’injection.

– Les anciens infectés au covid peuvent présenter la preuve d’une infection de moins de six mois.

– Quant aux derniers, ni rétablis, ni vaccinés, ils doivent passer par la case du test PCR.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous