Accueil Immo

Nouvelle année record en vue pour l’immobilier

ING a gonflé ses prévisions pour l’année en cours : l’augmentation planifiée est principalement due au boom des prix observé début 2020, mais la « frénésie » des candidats à l’achat pourrait l’encourager un peu plus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Banque nationale de Belgique (BNB), OCDE et même l’agence Bloomberg, tous concluent au fait qu’en 2020, l’immobilier belge résidentiel était surévalué. Selon la BNB, qui intègre dans son modèle différents critères (évolution des revenus des ménages, des taux des crédits, etc.), les prix observés sont 13,5 % plus élevés que « ce qu’ils devraient » (et deux fois plus qu’en 2019).

Dans sa dernière étude sur la question, la banque ING confirme et explique pourquoi, mais ne veut pas entendre parler de « bulle immobilière » pour autant. « On ne peut aller jusque-là parce qu’il y a une série d’indicateurs, non intégrés aux modèles, qui peuvent expliquer la hausse des prix », détaille Philippe Ledent, économiste chez ING et spécialiste de la matière. « En d’autres mots, le marché n’est pas devenu fou. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bruyère Henri, mardi 20 juillet 2021, 10:19

    Ce que ne dit pas l'article : 1) les agences immobilières, intermédiaires de vente, influent sur les prix à la hausse. Il y va aussi de leur intérêt ; 2) les prix ne sont plus comme jadis ferment à la vente mais s'inscrivent dans une "logique" d'appel d'offres. Les plus riches ont plus de chance d'emporter le bien ; 3) les vendeurs sont plus prompts à conclure avec un candidat acheteur qui peut se passer d'un emprunt hypothécaire.

  • Posté par Pierre Van Eldom, mercredi 14 juillet 2021, 12:47

    Quel est l'impact sur la hausse des prix des immeubles dont les appartements peuvent bénéficier (sous conditions) d'une TVA à 6% La tentation pourrait être grande de pousser le prix d'affiche vers le haut et de rendre le prix "tout compris" +/- équivalent aux biens soumis à une TVA de 21% ?

  • Posté par Esquenet Alexandre, mercredi 14 juillet 2021, 8:09

    Comme dis dans l'article, les confinements successifs ont fait gonfler les prix des habitations avec un accès à l'extérieur.

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs