Accueil Culture Cinéma

«The Mauritanian»: Tahar Rahim, la bonne étoile d’un prophète

Un peu plus de dix ans après son premier grand rôle au cinéma dans « Un prophète », l’acteur français continue de conquérir le monde. Tueur en série dans la mini-série Netflix « Le Serpent » en avril, il est aujourd’hui au centre de « The Mauritanian », avec Jodie Foster.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

C’était le 28 février dernier. Tout sourire, Tahar Rahim apparaissait à l’écran lors de la cérémonie des Golden Globes, organisée principalement en distanciel. Si elle ne s’est pas conclue par une victoire, c’était tout de même un peu la soirée de la consécration pour l’acteur français. À 40 ans à peine, il était nommé dans la catégorie meilleur acteur dans un film dramatique pour son rôle dans The Mauritanian (Désigné Coupable). Il y incarne Mohamedou Ould Slahi, un Mauritanien suspecté à tort de terrorisme et enfermé pendant 14 ans à Guantanamo avant d’être libéré grâce à l’engagement sans faille et à l’acharnement de son avocate (Jodie Foster à l’écran).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs