Accueil Culture Musiques

Misia Sert, flamboyante Reine de Paris

En point d’orgue du Royal Juillet Musical de Saint-Hubert, « Misia Sert, Reine de Paris », un spectacle qui rend hommage à celle qui a été la muse des plus grands, de Renoir à Cocteau, en passant par Ravel, Debussy et Stravinsky.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Pas forcément connue du grand public, Misia Sert est pourtant une haute figure de l’émancipation féminine. Une pianiste, égérie et muse qui a été mécène de nombreux peintres, poètes, et musiciens du début du XXe siècle et qui a marqué de son empreinte la Belle Époque. Ravel lui a dédié La Valse et Stravinsky lui a offert une partition du Sacre du Printemps.

Une personnalité incontournable donc, qui est au cœur de Misia Sert, Reine de Paris, un spectacle où Julie Depardieu (qui l’incarne), Juliette Hurel (flûte) et Hélène Couvert (piano) évoqueront son destin entre texte et plages musicales. Le portrait musical d’une époque, qui fera résonner Fauré, Debussy et Stravinsky dimanche 25 juillet à la collégiale Saint-Monon de Nassogne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs