Accueil

Au Coq, un musée à ciel ouvert

Au Coq, un musée à ciel ouvert

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Elles ont toutes une histoire à raconter. Il y a la Villa Stella Maris où la famille de l’écrivain Guido Gezelle passait l’été. La Villa Marie où vivaient trois sœurs, chacune dans leur aile. La Villa Savoyarde où Einstein vint passer l’été 1933, à une époque où les nazis brûlaient les livres place de l’Opéra, à Berlin. Il y a enfin toutes ces maisons dessinées par Léon Ide, architecte prolixe qui construisit ici plus de 70 villas ainsi que plusieurs hôtels.

Nul besoin de maquette ni de parc d’attractions pour découvrir ce que fut l’aménagement de la Côte au tournant des XIXe et XXe siècles. Il suffit de descendre à l’arrêt de tram du Coq, place Royale cela va de soi, et de s’enfoncer dans le quartier de la « Concession ». Chaque villa y renvoie à un temps où un public nanti, essentiellement francophone, venait prendre l’air de la mer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs