Accueil

Des hommes et des dunes (épisode 3/4): au Coq ou à «Manhattan», la mer est leur jardin

Vous êtes cottage ou barre d’immeubles. Il faudra vous y faire : désormais, les tours d’Ostende sont tendance. C’est le dernier cri d’un urbanisme souvent controversé qui se cherche une nouvelle jeunesse.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 7 min

De là-haut, la vue est splendide. Les clients du futur bed&breakfast de Herlinde Gryp, la propriétaire de l’appartement juché au quatorzième et dernier étage, ne sauront comment se tourner pour admirer ce coin de Flandre entre terre et mer. D’un côté les toits d’Ostende, de l’autre Bruges. Entre les deux, la minque, le « sprootkot », des chalutiers, des vagues à perte de vue.

Bienvenue à Baelskaai, sur la rive est d’Ostende (Oosteroever). C’est ici que l’entrepreneur Jan De Cloedt (Burco) érige un nouveau quartier autour d’un parc fraîchement semé. Les immeubles sont autonomes, pour la plupart d’élévation moyenne. De la brique, mais aussi de la pierre de taille et du travertin tiennent lieu de parement. Le tout se veut durable, « en accord parfait avec l’environnement ». Sous la route qui se construit à deux pas là, l’eau de pluie sera récupérée par une rivière artificielle. Les voitures sont parquées en sous-sol. Mais le vélo, c’est mieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs