Accueil Société

Vers un pass sanitaire comme en France? Frank Vandenbroucke répond

Le ministre de la Santé a répondu à plusieurs questions sur la vaccination au lendemain du discours d’Emmanuel Macron.

Temps de lecture: 2 min

Les Français ont pris d’assaut les sites de rendez-vous de vaccination après les annonces d’Emmanuel Macron imposant le pass sanitaire à l’entrée de la plupart des lieux publics et rendant obligatoire la vaccination des soignants et de ceux au contact des personnes fragiles, sanctions à la clef.

Nombre de secteurs, des restaurants aux centres commerciaux en passant par les transports, se préparaient désormais à la généralisation du pass sanitaire --preuve de vaccin ou d’un test PCR négatif- –, une mesure prise pour éviter une quatrième vague épidémique du très contagieux variant Delta.

La question d’un pass sanitaire pour certaines activités se pose également en Belgique. Mais le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit) a expliqué sur le plateau de RTL Info que notre pays ne prendra pas cette mesure : « Il n’y aura pas du tout de pass sanitaire pour rentrer dans un café ou dans un restaurant, pas du tout ». Un pass sanitaire pour les grands événements comme les festivals est cependant prévu.

Concernant la vaccination obligatoire pour les soignants, le ministre de la Santé se montre ferme : « Un prestataire de soins se fait vacciner, ce doit être la norme ». Mais il ne prévoit pas d’obliger la vaccination dans l’immédiat : « Demain matin, je proposerai à mes collègues lors de la conférence interministérielle soins de santé, de développer un plan d’action commun pour atteindre cet objectif : que ce soit la norme. Je crois que premièrement, il faut de la sensibilisation et de la transparence. (…) Et si cela s’avère nécessaire d’obliger la vaccination, alors il faut introduire cette obligation. Mais je crois que, comme l’ont dit Alain Maron et Christie Moreale, je crois qu’il faut un processus d’avis scientifique d’abord comme toujours et aussi de concertation avec ces acteurs car il faut une réelle assise pour une telle mesure

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Régis Etienne, mercredi 14 juillet 2021, 10:35

    J'ai vu l'avis de plusieurs virologues qui disent que le pire scénario pour la création d'un variant résistant aux vaccins est la circulation importante du virus dans une population partiellement vaccinée. Si on ne prend pas des mesures, ne risque-t-on pas de se diriger vers ce scénario catastrophe ?! Explications complémentaires : dans une population peu ou pas vaccinée, le virus n'a pas de raison de muter pour contourner la vaccination. Dans une population très vaccinée (90% de la population), le virus ne peut pas circuler suffisamment pour muter pour contourner la vaccination.

  • Posté par massacry olivier, mercredi 14 juillet 2021, 16:08

    Mr Rambeaux vous faites preuve de patience et de pédagogie exemplaires. Ce qui m'intquiéte dans l'intervention de Mr Etienne c'est < l'avis de plusieurs virologues>.

  • Posté par Rambeaux Paul, mercredi 14 juillet 2021, 14:58

    Dans l'ensemble je suis d'accord avec vous, mais je réagis sur votre formulation "dans une population peu ou pas vaccinée, le virus n'a pas de raison de muter pour contourner la vaccination". Il me semble qu'il est vraiment important de bien expliquer qu'un virus ne poursuit aucun objectif; il n'a pas besoin d'avoir une raison pour muter abondamment (particulièrement les ARN, d'ailleurs). Car un virus n'est pas un organisme vivant, il n'a pas d'intention, pas d'intelligence, pas de réaction individuelle. C'est un agrégat de molécules qui ne respire pas, ne mange pas, ne se déplace pas; et même il ne "se reproduit" pas non plus, au sens strict du terme (même si c'est plus facile de le dire comme ça, à l'usage). Pour se dupliquer, il doit être "avalé" par une cellule qui se met à en fabriquer des copies, au lieu de produire les protéines dont le corps a besoin; et elle finit par en mourir. Un virus mute au hasard de ces duplications, parce que la cellule qui le réplique ne fait pas nécessairement un travail impeccable. Autrement dit, le virus ne "se reproduit" pas, il "est reproduit" par des cellules. Donc, qu'il y ait un vaccin ou pas, une souche d'un virus mute, stupidement, sans aucune espèce d'intention. Elle mute parce que c'est dans la nature de son processus de reproduction, point barre. La plupart de ces mutations rendent le virus "non fonctionnel". Et quelques fois au contraire, ça lui procure un avantage, comme d'être plus contagieux (càd qu'il est "avalé" plus facilement par les cellules cibles). Donc une mutation qui serait résistante à un vaccin qui n'existe pas (beau concept !) n'a aucun avantage compétitif et elle disparaît. Autrement dit encore, un variant résistant au vaccin ne peut apparaître que si ce vaccin est déployé. Et ça, bon, c'est une évidence. Et effectivement, comme vous le dites, une fois qu'on vaccine, laisser circuler le virus n'est vraiment pas une bonne chose (contrairement à certaines inepties que j'ai déjà lues ici), puisqu'il y a plus de chances qu'un variant résistant apparaisse et qu'on doive recommencer à zéro. Donc écrire que la vaccination provoque l'apparition de variants, comme je l'ai déjà lu ailleurs, c'est faux. Parce qu'alors, la solution pour éviter que des variants résistants apparaissent serait... de ne pas vacciner. Ce qui n'est pas top, comme stratégie. Voilà, je voulais seulement attirer l'attention que prêter une intention au virus (même si on le fait fréquemment, pour expliquer plus facilement un processus) risque de fausser la compréhension du phénomène et amener à des conclusions erronées (et je ne dis pas que c'était votre cas). Bien à vous.

  • Posté par Durieux Karine, mercredi 14 juillet 2021, 7:38

    Allez,, un peu de courage, ras le bol de cette épidémie! On a les moyens de l'enrayer mais on n'ose pas? On ne va quand même pas risquer d'empêcher des secteurs de travailler pour une minorité d'égoïstes qui se croient plus malins que les autres! D'autre part, il me semble désormais légitime de demander aux soignants de signaler s'ils sont vaccinés ou non.

  • Posté par Rabozee Michel, mercredi 14 juillet 2021, 8:19

    Je crains qu'il y ait tellement de lobbies et d'associations en Belgique prêts à ester dès que des mesures sont prises (soi-disant au nom des libertés individuelles et soi-disant au nom de la vie privée - mais ces mêmes personnes exposent toute leur vie sur fb -) et de disparités dans les partis politiques pour que l'intérêt global ne soit plus du tout d'intérêt.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko