Une société de transport lituanienne prise en flagrant délit de dumping social

A Henri-Chapelle, dans la commune de Welkenraedt (province de Liège), les policiers ont découvert cinq chauffeurs biélorusses totalement désemparés. 

"Leurs véhicules, dans un état lamentable, collectionnaient les infractions : pneus usés jusqu'à la corde, système AD Blue défectueux, problèmes au tachygraphe, etc. Quant aux malheureux chauffeurs, dont l'un d'entre eux vient de faire une crise cardiaque, ils étaient exploités de manière éhontée : ils n'avaient plus été payés depuis des mois, étaient sans le sou et travaillaient sans arrêt depuis 9 semaines en totale infraction avec les législations européennes sur le transport routier et le travail", détaille le syndicat chrétien. 

La société responsable, UAB Kareda, n'a toujours pas répondu aux demandes des différents organismes de contrôle belge, que ce soit pour se mettre en ordre au niveau des véhicules ou des conditions de travail des chauffeurs, indique la CSC. Leur principal commanditaire, la société autrichienne LKW Walter, a également été sommée de prendre ses responsabilités. 

 A ce jour, l'entreprise lituanienne a versé la moitié des arriérés à deux des quatre chauffeurs, les deux autres n'ayant encore rien perçu. Elle leur a promis ce mercredi le reste des paiements une fois qu'ils seraient rentrés en Lituanie, mais les travailleurs doutent que cela soit réellement fait. 

La CSC-Transcom, qui s'est assurée que les chauffeurs soient décemment logés, entreprend actuellement les démarches nécessaires au niveau national et européen "afin de dénoncer cet exemple sordide de dumping social moderne".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous