Inondations, évacuations, panne d’électricité: le plan catastrophe déclenché dans plusieurs provinces

Inondations, évacuations, panne d’électricité: le plan catastrophe déclenché dans plusieurs provinces

Ce soir et cette nuit, l’activité pluvieuse restera importante sur l’est du pays avec des pluies encore intenses et pouvant être orageuses. Par endroits, les cumuls pourront atteindre ou dépasser 100 mm en 24h, indique l’Institut Royal Météorologique de Belgique (IRM) qui a émis une alerte orange sur plusieurs provinces et une alerte rouge sur celle de Liège.

De nombreuses parties du pays sont fortement touchées. On constate des inondations à plusieurs endroits, tandis que la province de Liège a été placée en alerte rouge, que les camps scouts se font évacuer en grande majorité et que le réseau ferroviaire est fortement perturbé. Et les prévisions météorologiques pour les prochaines 48 heures sont inquiétantes : entre 40 et 60 litres d’eau sont encore attendus à certains endroits.

Plusieurs provinces activent le « plan catastrophe »

La gouverneure faisant fonction de la province de Namur, Marie Muselle, a décidé mercredi d’activer la « phase provinciale de crise », qui consiste à assurer la coordination stratégique des services de secours et des autorités locale. Cette décision a été motivée par les fortes précipitations récentes.

Depuis hier soir, les services de la gouverneure assurent une coordination avec les pompiers et les communes du sud de la province pour l’évacuation de plusieurs camps scouts en raison des fortes précipitations. Rochefort, Couvin et Viroinval sont les plus touchés, plus de 50 camps ont été évacués sur ces trois communes et plus de 20 camps sur l’ensemble des autres entités.

le plan d’urgence provincial a été déclenché en se basant sur les prévisions météorologiques de l’Institut royal météorologique (IRM) et la situation des bassins hydrographiques. Les intempéries touchent en outre également la population et nécessitent l’intervention des services de secours.

Evacuation des camps de mouvement de jeunesse

Le comité de concertation provinciale a publié dans l’après-midi un communiqué de presse demandant notamment de reporter l’arrivée de tous les camps sous tente qui devaient arriver, d’évacuer les camps sous tente dans toutes les communes en alerte (sauf si les pompiers jugent le terrain sans risque), de se fournir des sacs de sable via la protection civile et d’éviter de circuler dans les régions inondées.

« Nous sommes en train de contacter plus de 120 camps » explique la fédération des Scouts auprès de l’agence Belga. « Nous contactons les camps qui vont prendre fin dans deux jours afin de pouvoir les interrompre définitivement. En ce qui concerne les camps qui étaient encore au milieu de leur déroulement, nous nous assurons de pouvoir les mettre à l’abri le temps que les averses soient passées. Enfin, pour les camps qui devaient commencer, nous les repoussons au samedi 17 juillet ».

Perturbations sur le réseau ferroviaire

La circulation ferroviaire est fortement perturbée mercredi en provinces de Namur et de Liège en raison des averses qui s’abattent sur la région, signale la porte-parole du gestionnaire de l’infrastructure, Infrabel, Jessica Nibelle.

La SNCB conseille aux voyageurs de reporter leur voyage en train dans la mesure du possible dans les provinces de Liège, Namur et Luxembourg. « L’ampleur de ces intempéries rend la situation particulièrement compliquée. Par conséquent, nous vous conseillons, dans la mesure du possible, de reporter votre voyage », indique la société des chemins de fer sur Twitter.

Fortes inondations

Les pompiers de la province de Liège sont fortement sollicités depuis mardi soir en raison des intenses averses qui s’abattent sur la région. Ils sont intervenus notamment du côté de Chaudfontaine, de Grivegnée et du Sart-Tilman, principalement pour des pompages. Depuis mercredi 7h, ils comptabilisaient déjà une quarantaine d’interventions.

Avec plus d’une centaine d’interventions depuis mardi soir, les pompiers de la zone de secours Hemeco étaient également débordés et occupés sur plusieurs communes, comme à Amay et Marchin. Leurs collègues de la zone Hesbaye signalaient, quant à eux, être épargnés tandis que la zone Vesdre Hoëgne et Plateau comptabilisaient 265 interventions mercredi matin. À Trooz, plusieurs rues ont été fermées à la circulation et la situation risque de perdurer.

Panne d’électricité à Spa

La commune de Spa indique mercredi sur son site internet que le centre de la ville d’eau est privé d’électricité en raison des inondations. « Vu la situation, nous ne pouvons pas le relancer actuellement. Nous sommes donc injoignables par mail et par téléphone. Les services sont également fermés ».

Par ailleurs, les fortes intempéries des dernières heures ont entraîné des problèmes à certains postes haute tension d’Elia, a indiqué mercredi l’entreprise de transport d’électricité dans un communiqué. Deux postes, Spa et Theux (Turon), sont sous contrôle mais la situation reste constamment monitorée car il existe encore «un risque réel» pour ces postes si les intempéries persistent et que le niveau d’eau continue à monter, précise Elia.

Cette mise hors tension a un impact sur l’alimentation en électricité des riverains des communes de Spa, Theux et Pepinster, Trooz, Aywaille, Sprimont, Louveignée, Chaudfontaine, Olne et Tilff. En effet, plusieurs cabines de distribution sont sous eau, tandis que d’autres sont inaccessibles.

L’armée sollicitée

Des camions militaires sont mis à disposition pour l’évacuation de la population dans les communes de Theux et Liège en raison des inondations, indique mercredi en fin de journée le service de presse de la Défense.

À Namur et Rochefort aussi, des camions militaires sont à disposition pour l’évacuation de la population. Des sacs de sable ont été transportés vers la province du Limbourg en prévision, tandis que 70 lits de camp ont été fournis dans la commune de Nassogne, en province de Luxembourg. Divers moyens du Génie (pompe, bateau, etc.) sont en stand-by si nécessaire, précise encore la Défense. D’autres pourront être mis en place en fonction de la demande.

Craintes de rupture de digue à Fourons

Le niveau d’eau de la Berwinne et de la Voer continue de monter et les deux rivières ont maintenant débordé. En conséquence, toute la commune de Fourons est touchée par les inondations.

Le centre du village de Mouland est dans une situation critique. Un certain nombre de digues subissent actuellement de fortes pressions. Les services de secours craignent des ruptures, rapporte la commune. Les pompiers s’affairent à construire des digues supplémentaires et à renforcer les actuelles. Une personne ayant besoin d’aide a été évacuée de son domicile par mesure de précaution.

L’infrastructure pour camps de vacances camping De Koestal est actuellement évacuée sous escorte policière, après concertation entre la cellule de crise et la direction du lieu. Il accueillait un camp de 75 enfants avec leurs encadrants. Ils sont actuellement pris en charge pour une courte durée dans la salle de sport locale et pourront passer la nuit en toute sécurité dans l’auberge de jeunesse. Les prévisions montrent que le niveau d’eau de la Berwinne et de la Voer ne baissera pas avant jeudi après-midi.

Le nord de la Communauté germanophone fortement touchée

Les communes du nord de la Communauté germanophone, à savoir Eupen, Raeren, Lontzen et dans une moindre mesure La Calamine, sont particulièrement touchées par les inondations. Le centre d’Eupen est sous eau et deux rues situées le long de la Vesdre font l’objet d’une évacuation car la rivière menace de sortir de son lit à la Ville-Basse.

Le barrage a déjà déversé de l’eau dans la rivière ce mercredi après-midi car sur six heures, le niveau a monté d’un demi-mètre, ce qui n’est pas de bonne augure pour les heures à venir alors que d’importantes précipitations sont encore annoncées.

La rue Gospert, qui abrite le ministère et le gouvernement germanophone est inondée. A Raeren également, l’eau a envahi le centre du village. Du côté de Lontzen aussi, la situation est critique. Dans les communes de l’Eifel, seuls des camps de mouvements de jeunesse ont fait l’objet d’une évacuation.

Le Brabant wallon épargné jusqu’à présent

Contrairement à d’autres provinces du pays, le Brabant wallon a été relativement épargné mercredi par les précipitations. Mais les pompiers craignent de nouvelles averses jeudi après-midi, a-t-on appris auprès de la zone de secours brabançonne wallonne.

Durant les dernières vingt-quatre heures, quelque 160 appels à l’aide ont été enregistrés à la centrale de secours. Mercredi matin, il restait une vingtaine d’interventions à assurer. « Hormis quelques missions supplémentaires, nous avons été épargnés ce mercredi. La situation reste préoccupante car, selon le bureau du gouverneur, de fortes intempéries seraient annoncées pour l’après-midi de jeudi, en particulier dans la région de Waterloo », précise un porte-parole de la zone de secours.

Phase provinciale de gestion de crise déclenchée en province de Luxembourg

Le gouverneur de la province de Luxembourg, Olivier Schmitz, a déclenché mercredi en début d’après-midi une phase provinciale de gestion de crise, en raison des intempéries qui ont frappé ces dernières heures le nord-ouest de la province. Il préside actuellement la cellule de sécurité qui rassemble l’ensemble des services d’urgence et d’intervention.

Les prévisions météorologiques sont particulièrement inquiétantes pour les bassins de l’Ourthe supérieure et l’Aisne (communes de La Roche-en-Ardenne, Rendeux, Hotton, Durbuy et Erezée). Elles indiquent que les pluies seront très violentes durant toute la nuit. L’Ourthe va passer en phase d’alerte crue, avec un débit de 100m3/seconde. Ces cours d’eau étant très dangereux, il est impératif de ne pas s’en approcher, avertissent les services du gouverneur.

L’évacuation des campings situés dans les zones inondables de l’Ourthe supérieure est également en cours, ajoutent-ils dans un communiqué diffusé dans la soirée. De nombreux axes routiers sont encore inondés et impraticables. Ils représentent un réel danger. Les usagers sont priés de ne pas les emprunter et de bien respecter les signalisations.

Retrouvez les prévisions météo dans votre région sur www.lesoir.be/meteo

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous