Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Tour de France: l’estocade du panache pour Tadej Pogacar

Un peu sur la retenue, et même contesté dans le Ventoux, le Slovène avait besoin de laisser une trace, celle d’une victoire d’étape avec le maillot jaune, pour couronner son Tour. Il a choisi la plus belle, la plus dure aussi, pour confirmer sa suprématie devant ceux qui l’accompagneront sur le podium à Paris, Jonas Vingegaard et Richard Carapaz.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Lorsque la couette d’ouate se posa sur les coureurs à la hauteur d’Espiaube, là où le Pla d’Adet s’interrompt pour offrir aux bergers et surtout à leurs moutons une offrande vers la liberté et l’herbe fraîche, on ressentit dans les cuisses de Tadej Pogacar la volonté d’en terminer. Seul, dans ce col du Portet où le sherpa est clairement nécessaire pour porter ses valises d’ambitions. Cette volonté aussi de marquer de son empreinte cette étape décisive, la plus compliquée du massif pyrénéen au sommet le plus exigeant du Tour. Vainqueur jusque-là du seul chrono en Mayenne, le Slovène semblait sur la réserve, comme si frapper les esprits était interdit à certains champions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Tour de France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs