Accueil Opinions Éditos

Tes concitoyens au retour d’une zone rouge tu préserveras

Selon le commissaire corona Pedro Facon, seul un passager sur trois revenant des régions les plus infectées se plierait aux obligations sanitaires édictées par les autorités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Le chassé-croisé des vacanciers a un impact sur la pandémie. Il fait potentiellement de chaque voyageur un porteur du virus et de chaque voyage un vecteur de variants. Ce risque est accepté tacitement par tous les Etats qui ont décidé de rouvrir leurs frontières à l’entame de l’été.

Toutefois, l’existence même de ce risque suppose que chacun y mette du sien et contribue à le réduire. Il implique de suivre les règles sanitaires édictées par les autorités. Celles-ci, rappelons-le, prévoient qu’au moment de rentrer au pays le voyageur revenant de zone rouge se plie à un test obligatoire et à une période de quarantaine, s’il n’a pas en sa possession un certificat de vaccination, un test PCR négatif récent ou une preuve de rétablissement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, jeudi 15 juillet 2021, 21:07

    "Ce risque est accepté tacitement par tous les États qui ont décidé de rouvrir leurs frontières à l’entame de l’été. ... Trois vagues pandémiques n’ont donc pas suffi à convaincre qu’il faut en certaines occasions savoir montrer patte blanche avant de se replonger dans le bain de la société belge. Distraction ? Je-m’en-foutisme ?" - Certainement, mais parfaitement prévisible. Et donc, à la base, une pure imbécillité des États , d'une part incapables de ne pas faire plaisir aux deux tiers d'imbéciles qui tiennent à partir en vacances sans aucune précaution ni sur place ni au retour, et d'autre part incapables de déplaire aux voyagistes. Ca s'appelle une imprévoyance criminelle.

  • Posté par Detez Olivier, jeudi 15 juillet 2021, 12:49

    Plus d'un an qu'il n'y a aucun tracing sérieux des retours de l'étrangers ni contrôle des quarantaines et qu'une partie de la population n'en a que faire de préserver la santé des autres, et cela continue... L'éducation et la sensibilisation a montré ses limites pour agir efficacement contre le virus dans le temps.

  • Posté par De Blomme Dimitri, jeudi 15 juillet 2021, 9:10

    En Australie, comme les hotels sont inutilisés (impossible de s'y rendre pour le tourisme), ceux-ci sont utilisés pour loger durant 14 jours les personnes revenant de l'étranger. De cette manière, ils sont certains que les règles sont respectées

  • Posté par Esser Olivier, jeudi 15 juillet 2021, 10:42

    Mais le virus reste quand même là et ils sont en lockdown. Et la pas d'expression à la quarantaine pour les voyages essentiels. Même l'approvisionnement en denrées de base serait compromis.

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 15 juillet 2021, 8:41

    Parier sur une pédagogie pérenne est encore ce qui se fait de mieux seulement et seulement si ceux que l'on doit éduquer sont doués de raison. Dans le royaume de l'égoïsme roi, celle-ci fait hélas défaut. Il suffit de lire les commentaires des anti-vax et des covidiots pour en être convaincu. Dans ce cas, seul la force de la loi et de ceux en charge de la faire respecter seront efficaces. A un moment, faut arrêter de tourner autour du pot. Après un an de crise sanitaire, ceux qui n'ont pas encore compris ne comprendront jamais. La patience de ceux, heureusement majoritaires, qui ont fait des efforts pour limiter l'épidémie et qui voient maintenant leurs efforts réduits à néant par une clique certes minoritaire mais très significative d'égoïstes décérébrés atteint tout doucement sa limite.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs