La fintech Revolut valorisée à 33 milliards de dollars après une levée de fonds

La banque en ligne explique dans un communiqué que cette opération permet l'entrée à son capital du géant japonais Softbank et du fonds d'investissement américain Tiger.

Revolut était valorisée 5,5 milliards lors d'une levée de fonds en février 2020 mais, depuis, son patron et fondateur Nik Storonsky avait répété vouloir viser plus haut.

En pesant désormais 33 milliards de dollars de valorisation, le groupe est d'une taille comparable à des poids lourds installés depuis longtemps dans le paysage bancaire au Royaume-Uni, comme NatWest (ex-RBS, 23,5 milliards de livres) ou Lloyds Banking Group (33 milliards).

Les fonds récoltés doivent permettre au groupe de continuer à financer ses projets de croissance, que ce soit dans les transferts d'argent, l'épargne, l'assurance ou la gestion de fortune.

Ils vont l'aider en outre à s'étendre aux Etats-Unis et à faire son entrée en Inde et sur d'autres marchés internationaux.

"Ce financement fait de Revolut la fintech britannique la mieux valorisée et démontre la confiance des investisseurs dans notre capacité à proposer une meilleure offre aux clients à travers l'ensemble des services financiers", se félicite Nik Storonsky, cité dans le communiqué.

Lancé en 2015 au Royaume-Uni, Revolut revendique plus de 16 millions de clients dans le monde et plus de 150 millions de transactions chaque mois.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous