Accueil

Mon château et moi (épisode 1/4): «Louvignies coule dans mes veines»

Florence de Moreau a hérité d’un château très XIXe siècle, mais non classé. Elle a décidé de l’ouvrir largement et s’émerveille des petits bonheurs quotidiens : la parade des paons ou les rosiers en fleurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Florence de Moreau de Villegas de Saint-Pierre habite le château de Louvignies, rue de Villegas à Chaussée-Notre-Dame-Louvignies, entité de Soignies. Ouf ! Les présentations à rallonges sont terminées. Mais nous allions oublier un détail important : si nous vous parlons aujourd’hui de Florence de Moreau de Villegas de Saint-Pierre, c’est parce qu’elle est la fille du chevalier Jean-Marie de Moreau de Villegas de Saint-Pierre, devenu baron sur le tard. Et que c’est lui qui, un peu par hasard, hérita dudit château de Louvignies en 1971.

« Appelez-moi Florence ! », décrète d’entrée de jeu la maîtresse des lieux qui nous accueille en toute simplicité sur le gravier de l’allée qui contourne le château familial construit en briques rouges. Massive, la demeure familiale trône au milieu d’un petit village voué à l’agriculture. Sous un soleil printanier, le parc de quinze hectares s’étend à perte de vue. Il y a du Downtown Abbey ici, à la mode du Hainaut.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs