Accueil Société Régions Wallonie

Inondations à Eupen: «C’est comme si le barrage de la Vesdre n’était plus là»

Mercredi, en fin de journée, le barrage d’Eupen a cessé d’écrêter la crue. Il n’y avait pas d’autre choix, explique Sébastien Erpicum, de la Faculté des sciences appliquées de l’Université de Liège.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Le barrage d’Eupen, sur la Vesdre, a ouvert les vannes, a-t-on pu lire ou entendre. L’expression, en ce qu’elle sous-tend que l’on aurait relâché les eaux, peut prêter à confusion, explique Sébastien Erpicum, chargé de cours à la Faculté des sciences appliquées de l’Université de Liège.

« Le barrage d’Eupen a joué son rôle et permis d’écrêter la crue jusqu’à mercredi, en fin de journée. Mais le réservoir a atteint sa limite. Il a donc fallu laisser passer les eaux venant de l’amont. Mais il est faux de dire qu’alors, on aurait ouvert les vannes. On n’a pas vidé le réservoir. Ce qui est vrai, en revanche, c’est que le barrage, ayant cessé de se remplir, ne peut plus réduire le débit en aval. Il est devenu inopérant pour la gestion de la crue ; c’est comme s’il n’était plus là. Mais il n’aggrave pas la crue. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, lundi 19 juillet 2021, 23:55

    Ces barrages n'ont pas étés conçus (naguère) comme bassins d'orages ni comme buffers de crues. Leur rôle de rétention ( d'écrêtage) est très limité. Une gestion plus proactive et anticipative , dans le cas d'Eupen, aurait pu mitiger le pic de débit au moment critique, mais n'aurait pu, hélas, éviter le pire. Beau défi à relever pour nos hydrauliciens que de revoir cet équilibre (eau potable- hydroélectricité- tourisme) à la lumière des nouvelles probabilités de risques météorologiques qui étaient bien moindre à l'époque de l'érection de ces ouvrages.

  • Posté par philippe kupper, samedi 17 juillet 2021, 11:58

    Bref cela a merdé à Eupen ! Il aurait fallu ouvrir les vannes et lacher le maximum d'eau dès que l'alerte météo a été déclenchée et cela n'a pas été fait suffisament !! L'ingénieur peut se cacher derriere des mots , il n'empêche qu'il s'est planté !

  • Posté par Toussaint Jean-paul, samedi 17 juillet 2021, 11:17

    OK pour l'explication, mais n'était-il pas possible de délester en partie le barrage d'Eupen le lundi ou mardi en prévision du déluge annoncé? Je suppose que les modèles mathématiques sont suffisamment précis pour prévoir l'évolution du niveau du barrage selon les prévisions météorologiques. Je suppose que si le niveau du barrage avait été moindre avant les crues, il n'aurait probablement pas été nécessaire de le délester en pleine crise. A-t-on suffisamment anticipé la situation?

  • Posté par ... Jacques, jeudi 15 juillet 2021, 18:35

    Fin du monde et à côté le Covid et ses hypocondriaques c'est du riquiqui.

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs