Accueil Société

Inondations: le bilan s’alourdit, 7 morts confirmés

Dans toute la province de Liège, la situation est extrêmement chaotique. Au moins sept personnes sont décédées.

Temps de lecture: 3 min

Une septième victime est à déplorer en Wallonie. Vers 14h, un habitant de Philippeville a tenté de déblayer des branchages qui empêchait l’eau de passer. Le corps de ce quinquagénaire, père de trois enfants, a été retrouvé une quinzaine de mètres plus loin, a indiqué au Soir le bourgmestre de Philippeville, confirmant une information de la RTBF. « C’est quelqu’un qui voulait juste aider la collectivité », s’est désolé André De Martin.

Par ailleurs, au moins cinq autres personnes ont perdu la vie dans les inondations à Verviers, a appris l’agence Belga de source sûre. Avec la décrue qui a débuté, les autorités communales craignent la découverte de nouvelles victimes. Au fil de la descente de l’eau, les dégâts apparaissent et la ville est complètement sinistrée.

Mercredi, le corps sans vie d’une personne avait été retrouvé mercredi à Aywaille, a indiqué jeudi le bourgmestre Thierry Carpentier.

Les inondations auraient aussi fait une victime à Eupen. Un jeune homme de 22 ans aurait été emporté par les eaux, rapportait le Grenz-Echo, jeudi matin. Une imprudence serait à l’origine du drame.

Liège en alerte

La bourgmestre faisant fonction de la Ville de Liège, Christine Defraigne (MR), contactée par nos soins, indique que « ceux qui peuvent quitter la ville de Liège la quittent ».

Selon les évaluations de la Province, citées par Christine Defraigne, « le niveau de l’eau devrait monter d’un mètre et demi ». « Les personnes qui travaillent à Liège ou font du tourisme peuvent quitter la ville, des quais vont sans doute être fermés ».

Ceux qui y vivent doivent se mettre en sécurité en montant au premier ou au deuxième étage, en tenant compte du fait que le niveau d’eau devrait monter d’un mètre et demi. C’est un principe de précaution.

Plus tard, dans un tweet, la Ville de Liège a demandé « aux habitants de Liège qui ont encore la possibilité d’évacuer de le faire s’ils se trouvent dans une zone inondable aux abords de la Meuse et de l’Ourthe ».

Renforts

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un équipage de huit pompiers d’Anvers est parti porter assistance à la province de Liège. Parmi eux, cinq plongeurs avec des bateaux et des équipements de sauvetage, qui aideront l’armée à évacuer des personnes de leurs maisons ou à localiser des personnes disparues si nécessaire.

En matinée, deux équipes des services de secours de Wallonie picarde sont arrivées en renfort dans la région liégeoise. Une relève est d’ores et déjà prête à prendre le relais.

La France a annoncé envoyer de l’aide. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et la Sécurité civile française ont indiqué sur Twitter avoir envoyé en province de Liège 40 sapeurs-sauveteurs de l’unité d’instruction et d’intervention de la Sécurité civile, ainsi qu’un hélicoptère avec « deux sauveteurs aquatiques ».

Code jaune à partir de jeudi après-midi

Alors que la soirée de mercredi et la nuit de mercredi à jeudi étaient marquées par un code orange dans pratiquement tout le pays et par un code rouge à Liège, l’Institut royal météorologique (IRM) annonce jeudi un code jaune pour le reste de la journée et la nuit. Ce code concerne tout le pays, sauf la Côte et les provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale.

« Retrouvez toutes les prévisions météo de votre région sur www.lesoir.be/meteo »

À lire aussi La couverture incendie, un indispensable en cas d’inondation

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko