Accueil Société

Inondations: des mesures de prévention existent pour limiter la casse

Si le risque zéro n’existe pas, des pistes préventives peuvent être mises en place afin de réduire les conséquences des inondations. Elles concernent, notamment, l’agriculture et l’aménagement du territoire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Les inondations, une fatalité ? Oui et non. Dans le cas qui nous préoccupe actuellement, les différents experts – climatologue, météorologue, urbaniste, expert en hydrologie – s’accordent à dire que nous faisons face à un phénomène météorologique exceptionnel. « Les quantités d’eau qui nous tombent dessus sont extrêmement importantes et quoi qu’il arrive, quelles que soient la gestion des sols, l’urbanisation, la perméabilisation, on aura forcément des inondations et des débordements de rivière », pointe Aurore Degré, professeure de physique des sols et d’hydrologie à Gembloux Agro-Bio Tech. « Pour autant, la prévention a toute son importante quand on sait que ces phénomènes vont se multiplier à l’avenir. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Le Cynique, mercredi 21 juillet 2021, 15:27

    Le climat est en train de changer,c'est cyclique. Souvenez-vous du DELUGE(même que je ne suis pas croyant que du contraire.) Déluge avéré. Les écolos bobos ont beau rôle de demander des efforts pour lutter "contre le climat". Sachez que le climat est plus fort que vous.Il gagnera de toute façon. Démissionnez de vos postes ministériels aux émoluments plantureux et faites autre chose. C'est du fatalisme me dira-t-on. Oui et alors?

  • Posté par Morgenthal Jean-Claude, lundi 19 juillet 2021, 19:35

    L'exemple le plus flagrant est à Soumagne. On y a construit une résidence dans une cuvette recevant les eaux du plateau de Herve. Malgré de nombreuses oppositions cette construction a été approuvée par les instance de communales ---- Bien entendu, le bâtiment a été noyé au niveau du rez de chaussée.----- L'administration communale de Soumagne a autorisé, malgré tout, la poursuite de la construction, envers et contre tous, en installant des pompes.--- No comment. ---Je n'ose pas me rendre à cet endroit de peur de vomir.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, vendredi 16 juillet 2021, 17:27

    Bien sur que le climat change, des mesures sont déjà prises et d'autres suivront. Elles sollicitent énormément d'argent et beaucoup plus qu'annoncé, ce qui aura des répercussions majeures et peu sympathiques pour notre économie avec en corolaire de nombreux conflits. Ce qui est primordial, c'est d'affecter ces efforts et ces ressources économiques colossales à des projets qui auront un réel impact positif pour l'écologie et le climat. Souvenons nous de la fable La cigale et la fourmi me faisait la remarque un autre scripteur , les zones inondables sont cartographiées et reconnues depuis longtemps. Beaucoup de mesures écologiques auraient pu être prises pour limiter cet accident météorologique. Pendant qu'on chante non au nucléaire, vive les éoliennes, vive les centrales à gaz, vive la décroissance, etc., on a pas consacrer une partie de cette énergie et des budgets à des projets qui auraient pu nous protéger au moins en partie ce désastre. L'écologie est un sujet bien trop sérieux pour le confier aux dogmatiques écolos. Il est temps que les partis traditionnels mettent le turbo, c'est l'affaire de tous. Cela me fait penser à une autre fable, celle du joueur de flûte de Hamelin. Au son d'une mélodie plaisante, Ecolo nous emmène tous à la rivière pour nous noyer

  • Posté par Pablos Gino, vendredi 16 juillet 2021, 14:34

    Mais non ,surtout ne changez rien ,c'est parfait ,continuez à subsidier l'agriculture intensive ,celle qui demande des milliers d'hectares de terres arables sans gardes fous. Avec des torrents de boue qui se déversent ensuite ou ils peuvent se frayer un chemin, on a assassiné les petites exploitations qui elles entretenaient les fossés de drainage ,saules têtards et cultures diversifiées avec de temps à autres des bosquets coupe vents ,comme j' en ai connu dans mon jeune temps .Non, au nom de la productivité on a encouragé l'agriculture industrielle pour favoriser les lobbys de l'agro alimentaire .Idem dans le domaine du bâtiment, quelques gros entrepreneurs en Wallonie on fait du grand n'importe quoi et obtenu des permis de bâtir que vous et moi auriez pu toujours courir pour les obtenir ,n'est ce pas monsieur Kubla .Finalement aussi dramatique soit la situation je ne suis nullement étonné ,l'équation n'était plus à deux inconnue mais à une seule ,vu que la première on la connaissait ,ça va arriver mais quand ,voila elle est résolue c'était hier ,en reste une d'inconnue à quand la prochaine .L'humain à tout saccagé au nom du profit à lui à en recueillir les fruits de ce qu'il a semé.Un vieil amérindien voyant les moeurs de l'homme blanc ,civilisé, avait eut ces paroles de prophétie ou plutôt de bon sens "quand vous aurez pêché le dernier poisson et coupé le dernier arbre vous vous apercevrez qu'on ne peut pas vivres de dollars" ,nous n'allons pas dans le mur ,on l'a déja percuté à présent s'est le mur qui s'écroule sur nous..

  • Posté par Wathelet Michel, jeudi 5 août 2021, 5:48

    Commentaire qui semble assez correct. On n’a pas des lumières parmi nos édiles et à côté de chez moi j'en ai une belle preuve d'incompétence mais voilà c'est aussi de notre responsabilité car peu d'entre nous sont au fait de la chose. Alors lorsque des incultes placent d'autres incultes nous avons une image de ce que cela donne. Ce n'est pas fini, je pense que nous aurons d’aitres problèmes bien plus graves encore dans un avenir peut être proche.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs