Accueil Société

Les «zones inondables», un outil qui documente efficacement le risque d’inondation… sans l’écarter

La Wallonie cartographie désormais le risque d’inondation et le lie à certaines dispositions d’urbanisme

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 4 min

La carte est celle du territoire wallon. Elle marque par ses couleurs qui suivent le tracé des cours d’eau et soulignent les zones environnantes : en rouge, lorsque l’« aléa d’inondation » est élevé ; en orange, lorsqu’il est moyen ; en jaune, lorsqu’il est faible ; en vert, lorsqu’il est très faible. Cette « carte de l’aléa d’inondation » – comme on l’appelle dans le jargon des spécialistes –, patiemment élaborée depuis plusieurs années par le Service public de Wallonie (SPW), synthétise finement les risques d’inondations. Et, pour celles en cours, donne une clé de compréhension de ce qui s’est joué au cours des dernières heures sur le territoire wallon : des eaux qui se sont engouffrées jusqu’à des zones où la probabilité d’inondations est la plus faible, signe de l’ampleur de l’épisode des dernières heures.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Paradise ., vendredi 16 juillet 2021, 17:35

    Chez moi, l'urbanisme Wallon a imposé que les garages soient en sous-sol. Et à chaque gros orage, ce sont les inondations. La seule solution est de mettre des sacs de sable devant la descente. La route devant chez moi a été refaite complètement il y a 2 ou 3 ans mais l'égouttage date encore de 1948 quand il n'y avait encore aucune construction. La route était payée par la province mais les égouts étaient à charge de la commune. Et après l'on s'étonne que les pompiers sont débordés.

  • Posté par Zwéber France, vendredi 16 juillet 2021, 13:21

    Il y en a qui choisissent de construire en zone inondable (avec la bénédiction du service de l'urbanisme) parce que le terrain y est moins cher. Et comme les risques y sont plus élevés, la prime de leur assurance habitation devrait aussi être plus élevée. Mais bien sûr, on "mutuellise" ce risque - pourtant choisi en connaissance de cause - et c'est tout le monde, même ceux qui ne courent aucun risque d'inondation, qui casquent.

  • Posté par COURARD DIDIER, vendredi 16 juillet 2021, 14:09

    En cette période de catastrophe vous devriez mesurer vos propos. Par ailleurs, sur le fond, vous ignorez sans doute que les primes d'assurance habitation sont calculées justement en fonction des risques encourus au cas par cas, donc vous ne payez pas pour les autres et ne devez donc pas solliciter votre solidarité ni votre empathie, ce qui devrait vous soulager.

  • Posté par Parent jean-marie, vendredi 16 juillet 2021, 12:21

    Hier, la bourgmestre ff de la ville de Liège annonce dans l'après midi que le niveau de la Meuse va monter de 1,5m !! La police circule pour faire fermer les commerces du centre ville et une auto radio circule dans mon quartier (St Léonard) pour appeler les habitants à quitter le quartier et se réfugier sur les hauteurs !!! Et rien ne s'est passé comme annoncé. L'eau est certes montée (une quarantaine de centimètres) dans le cours du fleuve et une seule trémie (celle du pont Maghin) a été inondée. Mais la panique a gagné le quartier, les gens ont bricolé pour boucher les soupiraux, les portes, monter les affaires du rez à l'étage et certain-e-s ont même quittés le quartier!!! Où est-on aller chercher cette information alarmiste et pourquoi avoir une telle com' ??

  • Posté par Paradise ., vendredi 16 juillet 2021, 17:39

    Que se serait-il passé si elle n'avait rien fait et qu'il y a aurait eu quelques centaines de morts ? l'info de la montée des eaux venait probablement de la régie fluviale Wallone et de l'IRM. Je préfère que l'on soit prévoyant qu'insouciant. Surtout dans ce contexte actuel de pluies hors norme. Je ne voterais jamais pour cette dame mais elle a eu une réaction de protéger des vies. C'est tout ce qu'on demande après cette calamité. Je reste persuadé que l'on risque d'arriver à 100 morts et disparus en Belgique après la décrue.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs