Inondations en Wallonie: au moins 15 morts, la désolation face aux dégâts

Les pluies diluviennes ont fait 15 morts et quatre disparus ainsi que des dégâts considérables. Muriel Targnion a confirmé le décès d’une sixième personne à Verviers ce vendredi matin tandis que le bourgmestre de Trooz, Fabien Beltran, a annoncé trois décès. Le gouvernement wallon a de son côté décidé de dégager des moyens financiers d’urgence afin de venir en aide aux populations affectées par les crues meurtrières, lesquelles seront reconnues comme calamités naturelles selon Elio Di Rupo.

Plusieurs communes sans électricité

Plus de 21.000 personnes sont sans électricité au sud du pays en raison des intempéries, selon le décompte du gestionnaire de réseaux de distribution d’électricité et de gaz en Wallonie, Ores. « Les conditions d’accès au réseau de distribution électrique sont très compliquées », décrit le gestionnaire sur son site internet.

Pas moins de 300 cabines de distribution sont inondées et « il est impossible pour nos équipes d’y accéder », déplore Ores. Le gestionnaire assure que ses techniciens « réalisent l’impossible » pour maintenir au mieux l’alimentation électrique dans ces conditions.

Les communes qui sont touchées sont Baelen, Barvaux, Bomal, Cheoux, Durbuy, Eupen, Hampteau, Hodister, Hotton, Houffalize, Houyet, Limbourg, Marcourt, On (Marche-en-Famenne), Raeren, Rendeux, Rochefort, Warrizy, Spa, Theux et Verviers.

Elia, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité en Belgique, affirmait aussi mercredi soir via Twitter rester « en haute alerte » et « surveiller de près les niveaux d’eau de la Meuse, de la Dyle et de la rivière Démer. « Nous travaillons ardemment pour maintenir les lumières allumées », poursuit le message.

Eau de distribution non potable

L’eau de distribution est jugée non potable en raison des conditions météorologiques dans les communes de Huy et Marchin, en province de Liège, communique la Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux (CILE) dans la nuit de jeudi à vendredi.

« La potabilité de l’eau qui vous est distribuée sur les communes de Huy et de Marchin ne peut plus, dès à présent, être garantie sans prendre le soin de la faire bouillir au préalable pendant 5 minutes minimum pour les besoins alimentaires, l’hygiène dentaire et les soins médicaux », prévient la CILE.

L’intercommunale indique en outre ne pas mettre en œuvre de « moyens alternatifs d’alimentation en eau » afin de pouvoir concentrer son personnel technique sur « le rétablissement de la situation ».

La phase provinciale de gestion de crise a été enclenchée mercredi sur l’entièreté du territoire liégeois et la situation reste catastrophique. Plusieurs personnes ont perdu la vie dans les intempéries au sud de la Belgique.

Mobilité encore fortement impactée

Outre la distribution d’électricité, la mobilité reste fortement perturbée dans toutes les provinces wallonnes avec des dizaines de tronçons routiers fermés à la circulation en raison des inondations, selon un bilan de la police fédéral tiré à 1h du matin vendredi. La province de Liège est particulièrement impactée avec les centres de Spa et Theux inaccessibles.

Les trains sont toujours quasiment à l’arrêt au sud du pays. Selon Benoît Gilson, patron d’Infrabel, il est impossible à l’heure actuelle de connaître l’étendue des dégâts : les endroits où ont eu lieu des incidents sont inaccessibles. Les perturbations vont donc continuer.

La circulation des lignes de bus De Lijn en provinces du Brabant flamand et du Limbourg est perturbée, indique vendredi matin le porte-parole de la société de transports flamande.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous