La croissance des trois Régions va ralentir en 2023

D'après les premières estimations, le recul du produit intérieur brut aura été l'an dernier de 6,1% en Flandre et à Bruxelles et de 6,9% en Wallonie. Ces dernières perspectives régionales tablent sur une croissance du PIB de 4,8% à Bruxelles, 5,8% en Flandre et 5,7% en Wallonie cette année, et respectivement 3,1%, 2,8% et 3,0% en 2022, année lors de laquelle devrait être atteint le niveau de PIB d'avant crise dans les trois Régions. Par la suite, de 2023 à 2026, la croissance devrait par contre être limitée, pour ne pas dépasser le pour cent à Bruxelles, 1,5% en Flandre et 1,3% en Wallonie.

Le volume d'emplois est resté relativement stable en 2020 en raison des mesures de soutien, mais le volume de travail a lui baissé. "Parallèlement à la contraction du volume de travail, les rémunérations des salariés ont nettement reculé dans les trois Régions du pays en 2020." Cependant, "la diminution des revenus primaires a pu être compensée grâce aux mesures de soutien mises en place et aux stabilisateurs automatiques, de sorte que le revenu disponible réel des ménages aurait connu, sur le plan macroéconomique, une croissance positive dans les trois régions du pays : +1,4% pour les ménages bruxellois, +1,2% pour les ménages flamands et +1,9% pour les ménages wallons", selon les perspectives régionales.

Ils devraient encore enregistrer un important rebond en 2021, parallèle au redressement du volume de travail et au maintien d'une bonne partie des mesures de soutien.

"Par conséquent, et malgré la hausse de l'inflation, le revenu disponible réel des ménages devrait augmenter, en fonction de la région, de 1,5% à 1,8% en 2021. En 2022, par contre, la croissance du revenu disponible réel des ménages subirait un coup de frein (croissance comprise entre 0,% et 0,7 % en fonction de la région), principalement en raison de la suppression attendue des mesures de soutien."

Enfin, au cours de la période 2023-2026, le revenu disponible réel des ménages renouerait avec des rythmes de croissance davantage conformes à ce qui a été observé au cours des années précédant la crise sanitaire. Il progresserait ainsi de 1,6% par an en moyenne à Bruxelles et en Flandre et de 1,4% en Wallonie, prévoient les différents organismes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous