Accueil Monde Asie-Pacifique

Pèlerinage de La Mecque: «Il y a une perte d’influence de l’Arabie saoudite dans le monde musulman»

La chercheuse Fatiha Dazi Heni se penche sur l’influence religieuse de l’Arabie saoudite, qui accueille à partir de samedi le pèlerinage musulman annuel du hadj, à La Mecque.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

C’est un flot de pèlerins, qui se dirigent habituellement comme un seul homme vers la ville sainte. Pour la deuxième édition, le pèlerinage du hadj à La Mecque sera à jauge réduite à partir de ce samedi. Seuls 62.000 Saoudiens, vaccinés, pourront avoir accès à la Grande Mosquée et sa fameuse Kabaa, noire de jais. Avant la pandémie, près de 2,5 millions de musulmans s’y pressaient. A l’occasion de ce pèlerinage, Fatiha Dazi Heni, chercheuse spécialiste de la péninsule arabique et autrice de L’Arabie saoudite en 100 questions, se penche sur le soft power religieux de l’Arabie saoudite.

Faut-il lire ce pèlerinage à jauge réduite comme un marqueur du relâchement religieux de Mohammed ben Salmane (MBS), dirigeant de facto de l’Arabie saoudite ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Matt hieu, samedi 17 juillet 2021, 12:43

    Quand arrête t on de des courtois et commercial avec ce riche sanguinaire?

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 17 juillet 2021, 11:28

    Manque de fréquentation comme dans tous les lieux touristiques, Lourdes est aussi vide de touristes

  • Posté par Albin S. Carré, vendredi 16 juillet 2021, 15:12

    De la débilité intellectuelle profonde d'une partie importante du genre humain...

  • Posté par Faouzi Najjari, samedi 17 juillet 2021, 11:36

    Merci Matt !

  • Posté par Matt hieu, samedi 17 juillet 2021, 10:39

    Vous faites référence à votre capacité (et celle de vos copains du forum) à apprécier l'autre dans sa différence ?

Aussi en Asie-Pacifique

Humeur Japon: la douleur des femmes à la Cour impériale

La princesse Mako, nièce de l’empereur du Japon, s’est mariée mardi après des années de controverse au sujet de son union avec son fiancé roturier Kei Komuro. Un événement en catimini, dépourvu de toute cérémonie officielle.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs