Accueil Société

La liste des communes où de nouvelles inondations ne sont pas à exclure

En Flandre, les provinces du Limbourg, d’Anvers et du Brabant flamand connaissent les situations les plus critiques, suite aux intempéries.

Temps de lecture: 4 min

Aucune nouvelle précipitation n’est attendue vendredi dans les bassins du Démer, de la Meuse, de la Dyle et de la Nèthe, mais ceux-ci pourraient conserver leur niveau d’eau élevé à cause des précipitations prolongées des derniers jours. De nouvelles inondations ne sont donc pas à exclure.

En Flandre, les provinces du Limbourg, d’Anvers et du Brabant flamand connaissent les situations les plus critiques, suite aux intempéries. Le niveau des cours d’eau a fortement augmenté, causant des inondations critiques à plusieurs endroits, a indiqué vendredi matin l’Agence flamande de l’environnement (VMM).

Dans le Brabant flamand, la situation ne se stabilise que légèrement. La zone de pompiers de la province a reçu pas moins de 350 appels. L’est de la province a été la plus touchée par les intempéries jeudi, notamment à Halle et à Grimbergen. À Halle, les services d’urgence et les conseils municipaux ont travaillé jour et nuit pour lutter contre les inondations. « Heureusement, il n’y a plus eu de précipitations ces dernières heures, mais le niveau d’eau dans la Senne, le canal vers Charleroi et le Groebegracht est toujours très élevé », indique la commune.

De nouvelles inondations ?

L’Agence flamande de l’environnement n’exclut pas, en effet, des inondations du côté des bassins de la Dyle et de la Senne. À Weert-Saint-Georges, la Dyle a atteint un niveau d’alerte. Une inondation critique pourrait avoir lieu. À Rotselaar aussi, la Dyle sort de son lit. A Lot, le niveau des eaux de la Senne a également atteint un seuil d’alerte et continue de monter. L’eau peut s’infiltrer sur les voies. La gare de Buizingen est déjà inondée.

La situation reste également critique partout dans les bassins du Démer, un affluent de la Dyle. A Herk-la-Ville, la commune rapporte une brèche dans la digue à environ 500 mètres de la rue de la gare. L’Agence flamande de l’environnement alerte également sur la situation le long de la Gète du côté de Tirlemont et Orsmaal. Les cours d’eau ont atteint un niveau historique à Melsterbeek, où des habitations sont menacées. A Hoeleden et Halen, les réservoirs sont également remplis, ce qui pourrait causer de nouvelles inondations à Halen.

Le niveau des cours d’eau reste également élevé dans les bassins de la Meuse : les réservoirs sur la Dommel à Overpelt et le Geer à Lowaige sont complètement remplis. A Lanaken, le pic de niveau de la Meuse a été atteint et, entre-temps, elle a légèrement baissé. A Maaseik, le pic était attendu autour de vendredi midi, a fait savoir le gouverneur du Limbourg, Jos Lantmeeters, suite à la réunion de la cellule de crise provinciale de vendredi matin. Depuis, l’eau baisse, mais encore relativement lentement. Le Bourgmestre de Maaseik, Johan Tollenaere (Open Vld) n’exclut pas que l’eau franchisse la digue. « Il est toujours conseillé de quitter Maaseik pendant un certain temps. Une rupture de la digue est peu probable, mais reste possible », commente-t-il.

A Heppeneert, c’est déjà le cas. La situation reste critique. Une évacuation obligatoire pourrait possiblement avoir lieu. « La situation sur place, du point de vue de la sécurité, devrait s’améliorer dans les heures à venir », a déclaré Marino Keulen, bourgmestre de Lanaken (Open Vld). « À Maasmechelen, tout est sous contrôle. En d’autres termes, à Kotem et Uikhoven, le plus grand danger est passé. »

Ce week-end, l’eau dans les communes de la Meuse devrait encore baisser, mais une surveillance accrue des digues de la Meuse sera assurée partout pour évaluer la situation. L’eau baisse également dans le Canal Albert.

Dans les Fourons, le niveau de la Berwinne diminue plus lentement que prévu, en raison du niveau élevé de la Meuse, mais cela ne devrait pas la faire remonter. Les pompiers de la zone Limbourg-est, la protection civile et l’armée continuent vendredi à pomper l’eau et retirer les débris.

Les résidents qui veulent signaler des inondations, comme des sous-sols inondés, ou qui soupçonnent des problèmes de stabilité dans leur maison peuvent appeler le numéro d’urgence 1722.

Retrouvez toutes les prévisions météo de votre région sur www.lesoir.be/meteo

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Jones William, vendredi 16 juillet 2021, 17:12

    "L’est de la province a été la plus touchée par les intempéries jeudi, notamment à Halle et à Grimbergen." Vous avez une curieuse boussole, au Soir ...

  • Posté par Hallet Jean-claude , vendredi 16 juillet 2021, 18:38

    Si Halle est déjà à l'est, que dire de Landen?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko