Accueil Société

Inondations en Wallonie: une vingtaine de morts, un jour de deuil national décrété et une aide d’urgence dégagée (direct)

Le chef du gouvernement a salué le « vrai élan de compassion qui traverse aujourd’hui notre pays », face à des inondations dont « il se pourrait qu’elles soient les plus catastrophiques que notre pays ait jamais connues. »

Temps de lecture: 3 min

Les violentes intempéries et inondations qui frappent la Belgique depuis plusieurs jours ont fait au moins une vingtaine de morts dans le sud du pays, d’après un bilan provisoire. La province de Liège paie le plus lourd tribut. Vingt personnes sont mortes en province de Liège », a indiqué le gouverneur Hervé Jamar au JT de la RTBF à 13h00. Un recensement au niveau des autorités locales wallonnes indiquait un bilan provisoire de 23 morts (15 à Verviers/Pepinster, 2 à Chaudfontaine, 1 à Aywaille, 1 à Eupen, 3 à Trooz et 1 à Philippeville).

Lors d’une conférence de presse, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, qui a déclenché la phase fédérale d’urgence, a fait – pour sa part – état d’un bilan provisoire de 20 morts et 20 disparus. L’évaluation du nombre de victimes reste difficile, tant l’étendue des zones d’interventions est vaste.

Un jour de deuil national

Le Premier ministre Alexander De Croo a dit craindre une aggravation de ce bilan. « En de nombreux endroits la situation reste extrêmement critique », a déclaré le dirigeant libéral flamand. « Nous attendons toujours le bilan définitif, mais il se pourrait que ces inondations soient les plus catastrophiques que notre pays ait jamais connues », a affirmé le Premier ministre. « Il s’agit de circonstances tout à fait exceptionnelles, sans aucun précédent dans notre pays », a-t-il ajouté, saluant la mobilisation de pays voisins pour aider les secouristes belges.

Par ailleurs, le Premier ministre a annoncé que le mardi 20 juillet sera un jour de deuil national. Une minute de silence sera observée à midi. Les drapeaux seront mis en berne. « Le chef du gouvernement a salué le « vrai élan de compassion qui traverse aujourd’hui notre pays », face à des inondations dont « il se pourrait qu’elles soient les plus catastrophiques que notre pays ait jamais connues ». Les festivités nationales du 21 juillet, déjà limitées pour cause de coronavirus, seront encore réduites, non seulement par respect pour les victimes, mais aussi parce que de nombreuses forces humaines et matérielles devront toujours être mobilisées sur le terrain des inondations, a indiqué le Premier ministre.

La Wallonie dégage une aide d’urgence

Le gouvernement wallon a décidé jeudi midi de dégager des moyens financiers d’urgence afin de venir en aide aux populations affectées par les crues meurtrières, lesquelles seront reconnues comme calamité nationale, a annoncé le ministre-président wallon Elio Di Rupo à l’occasion d’un débat en plénière du parlement de Wallonie.

Réuni en urgence jeudi midi, l’exécutif wallon a décidé de mettre immédiatement des fonds à disposition des trois gouverneurs des provinces de Liège, Namur et Luxembourg qui coordonnent actuellement les opérations de secours.

Par ailleurs, de l’argent est aussi libéré avec effet immédiat pour les communes affectées afin que celles-ci puissent directement venir en aide à leurs sinistrés qui ont tout perdu.

« Retrouvez toutes les prévisions météo de votre région sur www.lesoir.be/meteo »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko