Accueil Société

Des pans entiers du réseau de gaz emportés et un peu plus de 34.000 ménages encore privés d’électricité

Une véritable catastrophe.

Temps de lecture: 2 min

Avec la décrue progressive, le gestionnaire des réseaux de distribution d’énergie (GRD) liégeois Resa a constaté des « dégâts immenses » sur les réseaux de gaz et d’électricité. Des pans du réseau gazier « ont été arrachés avec le bitume », indique le GRD. « C’est une véritable catastrophe ». Suite à l’arrachage par les flots de la canalisation de gaz à Chênée, et la mise hors-service de la station d’Angleur, près de 2.000 habitants sont toujours privés de gaz dans les communes de Chaudfontaine, Trooz, Fraipont, Nessonvaux, Tilff et Embourg.

À lire aussi Les «zones inondables», un outil qui documente efficacement le risque d’inondation… sans l’écarter

« Il faudra compter plusieurs semaines pour un rétablissement complet », prévient Resa, avec notamment un passage obligatoire chez tous les riverains concernés. Par mesure de sécurité, les communes de Pepinster et de Limbourg ont également été déconnectées du réseau gazier. Au total, 3.600 personnes sont sans gaz dans les villes et communes desservies par Resa. Au niveau de l’électricité, 245 cabines sont toujours hors tension et 17.150 ménages privés d’électricité. Il faut y ajouter environ 17.500 ménages sans électricité dans les régions desservies par l’autre grand GRD wallon, Ores, qui compte encore 226 cabines hors d’usage. Tant chez Resa que chez Ores, ces chiffres sont donc en lente amélioration, puisque plus de 40.000 personnes étaient privées de courant vendredi matin.

À lire aussi Transports: le trafic ferroviaire ne sera pas complètement remis avant plusieurs semaines

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko