Accueil Société

Après les inondations, l’heure du deuil et de la reconstruction

Les inondations exceptionnelles ont fait au moins une vingtaine de morts en Wallonie. Un jour de deuil national a été décrété. Les communes s’attellent à effacer les stigmates.

Article réservé aux abonnés
Journaliste Temps de lecture: 2 min

Une vingtaine de morts, des dizaines de disparus et 120 communes touchées. Tel est le bilan provisoire, toujours difficile à établir par les autorités tant les zones d’intervention sont vastes et la priorité logiquement donnée aux aides à la population. La province de Liège, où un record de précipitations en 48 heures a été relevé, est la plus touchée avec une vingtaine de décès, selon le gouverneur Hervé Jamar. Une personne a également perdu la vie à Philippeville dans la province de Namur. Le bilan pourrait encore s’alourdir ce week-end, des personnes isolées dans leur habitation n’ayant pu encore être contactées. Près de 200 secouristes et de l’aide matérielle sont venus de France, des Pays-Bas, du Luxembourg, d’Italie et d’Autriche pour prêter main-forte aux secouristes belges, tandis que des drones et des hélicoptères sont encore mobilisés dans les zones plus touchées.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs