L’Espagne et le Portugal en rouge: ce qui change pour les vacanciers

L’Espagne et le Portugal en rouge: ce qui change pour les vacanciers

C’est un des premiers gros changements de couleur sur les cartes sanitaires des destinations de vacances. Sans doute pas le dernier de l’été. Ni de l’année. Qu’est-ce que ça va changer pour les touristes belges ? Ça dépend des situations personnelles, bien sûr, mais, globalement, on peut dire qu’avec la vaccination de plus en plus importante de ressortissants belges, le certificat covid numérique européen et le fait que, depuis le 1er juillet, les Affaires étrangères n’aient plus rangé le séjour dans un pays européen « rouge » comme strictement déconseillé, on peut résumer que les changements restent modérés.

N’empêche, la clarté dans le domaine reste toujours assez subtile. Le site des Affaires étrangères prévient précisément, sous la carte européenne de référence qui vient de changer la couleur d’une majorité de l’Espagne, que « cette carte est publiée à titre indicatif, les mises à jour nationales officielles pour la Belgique ont lieu le dimanche. Cette carte ne constitue pas un motif juridique valable de non-respect des règles belges. »

Au retour

Les personnes en possession du certificat mais non vaccinées ou non vaccinées complètement, qui attestent qu’elles ont subi un test PCR négatif moins de 72 heures avant leur rentrée en Belgique, sont également dispensées de mesures complémentaires. Les autres, celles qui ne disposent pas d’une vaccination complète ou d’une preuve de rétablissement du covid, devront réaliser un test PCR à leur retour si, dimanche, la Belgique considère déjà les régions espagnoles comme rouges.

Elles devront respecter une quarantaine jusqu’à l’obtention des résultats négatifs de ce test. Si le retour a lieu à partir de lundi, à coup sûr, les régions espagnoles, à quelques exceptions, seront considérées comme rouges et imposeront à ceux qui ne disposent pas d’un certificat/vaccination complète/preuve de rétablissement, soit un test PCR négatif réalisé sur place moins de 72 heures avant le retour, soit un test PCR en Belgique au jour 1 ou 2 du retour. Une quarantaine sera alors observée jusqu’à obtention du résultat négatif du test. S’il est positif, on entre alors dans les mesures « traditionnelles » pour toute personne détectée positive.

A l’aller

Les compagnies aériennes (Brussels Airlines, Ryanair…) ne vont pas annuler les vols prévus dans les régions devenues rouges. Les tour-opérateurs non plus. Si vous ne voulez plus voyager dans ces régions, il doit donc s’agir de votre décision personnelle. Les principales compagnies aériennes acceptent des modifications de dates ou de destination (ça dépend des compagnies) jusqu’à 2 h (Brussels Airlines) ou 2 h 30 (Ryanair) avant le départ.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous