Accueil Société

Après les inondations, Durbuy renaît à coup de jets d’eau et de raclettes

La plus petite ville du monde, d’ordinaire super-pimpante avec ses géraniums et ses jolis commerces, a souffert ces derniers jours. Mais un élan vital impressionnant est en train de lui rendre son éclat, indispensable à l’économie de toute la région.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

On dirait un ballet : une dizaine de bras manient des raclettes de toutes les couleurs. Avec énergie, ils chassent l’eau boueuse qui maculait la terrasse de pierres bleues de l’hôtel-restaurant Victoria. Le bruit du nettoyeur haute pression, couplé à celui du groupe électrogène qui l’alimente en électricité, n’entame pas la bonne humeur générale.

Justine fait partie des vaillants balayeurs : « J’ai travaillé comme serveuse ici pendant mes études, et je reprends du service les week-ends d’été. Je suis évidemment venue avec tous les autres membres de l’équipe donner un coup de main pour nettoyer. Cela fait du bien : on s’est sentis tellement impuissants quand l’eau a commencé à monter ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs