Accueil Monde Europe

Inondations en Allemagne: le bilan s’alourdit, une gaffe d’un politique fait polémique (vidéo)

Si la tendance est à la décrue dans la zone la plus sinistrée, la situation se dégrade en revanche plus au sud à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche.

Temps de lecture: 2 min

Angela Merkel se rend dimanche au chevet des survivants des inondations « du siècle », qui ont semé la désolation en Allemagne, fait au moins 183 morts dans ce pays et en Belgique, et provoqué des dégâts considérables.

Si la tendance est à la décrue dans la zone la plus sinistrée, la situation se dégrade en revanche plus au sud à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche. En raison de fortes pluies localisées, des crues sont signalées et ont fait un mort côté allemand, a indiqué la police locale dans la nuit de samedi à dimanche.

Un « plan catastrophe » a été décrété dans le district allemand de Berchtesgaden et plusieurs centaines de pompiers sont déployés.

Enjeux politiques

Les crues en Allemagne ont pris un tour politique à un peu plus de deux mois des élections législatives, à l’issue desquelles Angela Merkel quittera le pouvoir.

Chaque candidat rivalise de propositions pour renforcer la lutte contre le réchauffement climatique, cause pour beaucoup d’experts des inondations.

Mais le favori pour succéder à la chancelière, le conservateur Armin Laschet, a commis samedi un faux pas préjudiciable à son image, en étant filmé en train de rire lors d’un hommage du chef de l’Etat aux victimes des crues. « Laschet rigole pendant que le pays souffre », écrit Bild, le journal le plus lu d’Allemagne.

Les images sont devenues virales, l’indignation nationale, contraignant l’intéressé à présenter ses excuses.

La polémique a pris d’autant plus d’ampleur que M. Laschet est aussi dirigeant d’une des deux régions les plus touchées par les inondations, la Rhénanie du Nord-Westphalie.

Retrouvez les prévisions dans votre région sur www.lesoir.be/meteo

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 18 juillet 2021, 12:20

    La candidate écologiste Anna-Lena Baerbock et le candidat conservateur présomptif tous deux décrédibilisés, c'est tout bénéfice pour le troisième candidat à la chancellerie, le social-démocrate et Ministre des Finances Olaf Scholtz. Les Verts allemands sont repassés derrière les sociaux-démocrates, aux intentions de vote tandis que les conservateurs se tassaient un petit peu. On observera avec attention le score du parti libéral FDP de Christian Lindner, ce dernier faisant actuellement un tabac dans la campagne électorale avec des interventions extrêmement pertinentes (voir YouTube) rencontrant un succès croissant, notamment auprès de la jeunesse, de la classe moyenne, des travailleurs et des retraités.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une