Accueil Le Projet Pegasus

Projet Pegasus: le cyber-espionnage à l’heure de la mondialisation

Sous la coordination de « Forbidden Stories », 16 médias, dont « Le Soir » et « Knack » en Belgique, ont eu accès à plus de 50.000 numéros de téléphone sélectionnés comme cibles par des clients de NSO, le géant israélien de la cybersurveillance. Plus de 180 journalistes figurent dans cette liste. Mais aussi treize chefs d’État, des politiques, des militants des droits de l’homme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 8 min

Il y avait en 2019 dans le monde 109 abonnements à un opérateur de téléphone mobile pour 100 habitants, rapporte l’Union internationale des télécommunications. Autant de répertoires téléphoniques que chacun glisse dans une poche ou un sac. De collections de photos, de carnets de correspondance, de mots doux et de documents confidentiels que l’on croit scellés dans un coffre en silicium. Et si quelqu’un, pas forcément bienveillant, possédait la clef de ces coffres supposément inviolables ? Une sorte de passe-partout électronique qui permettrait à son détenteur de feuilleter à sa guise, en toute discrétion et impunité, les albums de nos vies ? D’écouter nos conversations, de lire nos messages – fussent-ils cryptés, de piocher à sa guise dans nos galeries de photos et vidéos ? Et même d’activer subrepticement les micros et caméras de nos smartphones ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Moreau Michel, lundi 26 juillet 2021, 11:06

    Beau travail une fois encore, M. Matriche et autres partenaires de Forbidden Stories ! Certes, on peut se rassurer à bon compte, voire fanfaronner : bof, on avait deviné ; d'ailleurs, c'est inévitable, routinier, de bonne guerre sourde universelle, etc... Mais lever le voile est autrement plus difficile, voire risqué pour certains, et c'est la seule base pour avancer !

  • Posté par stals jean, lundi 19 juillet 2021, 21:22

    infecter les smartphones des journalistes connus ou inconnus du public, par ce logiciel "Pégasus", comme s'il s'agissait de personnes susceptibles de porter gravement atteinte aux individualités ou au collectivités, les "Etats voyous" de toute la planète y recourent allègrement et sans complexes. Mais en fait, existe-t-il encore sur notre planète un Etat qui ne soit pas peu ou prou un "Etat voyou"...Démocraties ou pseudo démocraties, Etats totalitaires à des degrés divers, juntes militaires, dictatures en tous genres; tous unis contre celles et ceux journalistes ou non qui critiquent réellement les Pouvoirs en place,... qui critiquent et fustigent et dénoncent avec virulence "the" néo libéralisme économique assassin, qui règne en maitre absolu sur le Monde...JULIAN ASSANGE, toi Joel Matriche, tu connais?...

  • Posté par Lombard Fernande, lundi 19 juillet 2021, 13:39

    Sacré Vladimir, tu as encore réussi à dévié les soupçons pour la paire de slaches lâchement abandonnée chez moi sur une marche de l'escalier. Je m'en suis tirée avec des pansements au genou, au coude et trois points de suture au front... C'est bon pour une fois. Si cela se répète, t'est bon pour nettoyer les chiottes du goulag pendant trente ans !...

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 19 juillet 2021, 13:28

    Ouf, c'est pas un logiciel russe ou chinois :-)

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 18 juillet 2021, 19:00

    N'avez-vous pas peur d'alimenter le "complotisme"? Enfin, il y avait le passage obligé sur la Hongrie pour rassurer ("mais rien n’indique, selon le Security Lab d’Amnesty qui a analysé le téléphone de M. Beauduin, qu’il y a eu intrusion"...). On aura malheureusement moins de développements sur la Belgique. Il va de soi que ceci est impossible en Belgique, puisque c'est interdit!

Aussi en Le Projet Pegasus

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs