Accueil Sports Autres sports Jeux olympiques

Jeux olympiques: «Ce sera vraiment Nina contre Nina»

A Mito, les athlètes du Team Belgium attendent sereinement le début des Jeux. Marjorie Heuls, la coach de l’équipe de gym, a confiance en sa leader, même si la pression monte.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

Sur la piste incandescente du Kasamatsu Sports Park, à Hitachi-naka City, à une grosse demi-heure de Mito, où séjourne la délégation belge avant de rallier le village olympique de Tokyo, Camille Laus fait ses gammes en cette fin de matinée. « Trop chaud ? », s’amuse la capitaine des Belgian Cheetahs en s’adressant à la presse belge venue pour quelques heures aux nouvelles. « Moi je trouve que c’est encore supportable. C’était bien plus chaud à Doha ! » (aux Mondiaux 2019, NDLR).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Jeux olympiques

JO d’hiver à Pékin: Bart Swings, le destin en or d’un surdoué de la glisse

La Brabançonne a résonné au Palais des médailles, quelques heures avant que la flamme olympique cesse de réchauffer le Nid d’oiseau. Champion olympique de mass start, Bart Swings a écrit, samedi à Pékin, l’une des plus belles pages du sport belge. Les lames du Louvaniste, aiguisées par des années de travail acharné, ont dessiné sur l’anneau de glace la voie de sa consécration.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs