Accueil Monde Amériques

Haïti: une Conférence nationale, piste pour sortir de la crise

Après l’assassinat du président haïtien, des élections sont prévues en septembre. La société civile n’en veut pas car elles seraient illégitimes. Elle réclame une transition menée par une Conférence nationale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Douze jours après l’assassinat du président Jovenel Moïse, Haïti continue à se débattre dans une crise totale. Le chef de l’État était certes considéré comme illégitime et corrompu par une large partie de la population, mais les circonstances extrêmement confuses de sa mise à mort, avec l’implication de mercenaires colombiens et des complicités à Miami, sont un indicateur supplémentaire de l’état de déliquescence politique, moral et sécuritaire du pays.

S’y ajoutent des disputes de pouvoir pour savoir qui dirige l’État : le Premier ministre intérimaire sortant Claude Joseph s’accroche au pouvoir, revendiqué aussi par celui qui avait été nommé par Jovenel Moïse pour lui succéder mais n’avait pas encore prêté serment, Ariel Henry. Tandis que d’autres alliés de Moïse préfèrent pour ce poste le président du Sénat, Joseph Lambert.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Demaseure Thierry, vendredi 23 juillet 2021, 21:34

    Personnellement, j'ai été très étonné de la vitesse à laquelle les présumés assassins du Président ont été identifiés, pourtant des professionnels, ceci dans un pays totalement "dépassé" au niveau de la sécurité. Comment ces mercenaires professionnels ont-ils pu rater leur exfiltration du pays, se réfugiant piteusement dans les jardins de l'Ambassade de Tai Wan, si ce n'est parce qu'ils ont été trahis par leurs commanditaires dont évidemment ils ignorent tout. J'ai lu par ailleurs que le chef de la sécurité du Président avait de sérieuses accointances avec la Colombie qu'il venait de visiter, pays d'origine des commandos incriminés. Or, la gestion de l'attaque par les forces de sécurité du Président est plus que problématique ! Je ne peux m'empêcher de penser à une trahison interne aussi bien vis-à-vis du Président que des hommes de main ! Je suis très pessimiste pour le peuple de Haïti avec des bandes criminelles qui, utilisées par certains "puissants" ou utilisant ces soit-disant puissants c'est selon, sont proches de prendre le pouvoir. On en revient ainsi aux problèmes bien connus par la Colombie avec les cartels de la drogue ... C'est cousu de très gros fil blanc !

Aussi en Amériques

Décodage Canada: les Britanniques prennent pied dans l’Arctique

Les Britanniques sont de plus en plus présents dans l’Arctique grâce à une coopération avec le Canada. Les deux pays scellent de nombreux accords, alors que les menaces russe et chinoise se multiplient dans une zone qu’Ottawa ne peut défendre seul.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs