Accueil Société

Foyers sans eau potable, évacués…, les dommages dus aux inondations sont innombrables

La situation est catastrophique. 31 personnes ont péri, 163 sont portées disparues.

Temps de lecture: 4 min

Les importants travaux de nettoyage et l’estimation des dégâts matériels sont maintenant au centre des préoccupations. Le nombre de victimes décédées confirmées s’élève désormais à 31 personnes. 163 citoyens sont toujours présumés portés disparus. De nombreuses personnes sont sans eau ou électricité ou ont perdu leur maison.

Rechercher des corps

« Les recherches vont désormais s’orienter vers la recherche de corps. Nous devons être honnêtes », a affirmé Alain Remue, le responsable de la Cellule des personnes disparues, dimanche, dans le journal de la VRT.

« Nous allons nous intéresser à tous les endroits où l’eau s’est engouffrée. C’est une zone immense. Ce n’est pas seulement une commune mais toute la province de Liège et aussi celles de Namur et du Luxembourg. C’est quelque chose que nous n’avons jamais fait », a-t-il admis.

Plus de 1.000 personnes sans foyer à Pepinster

Les opérations de recherches se poursuivent ce dimanche à Pepinster, l’une des communes wallonnes les plus touchées. Si des cris avaient été entendus samedi soir dans les décombres et qu’un chien avait marqué un endroit particulier, la victime n’a pas encore été retrouvée, indique le maïeur, Philippe Godin qui précise qu’un autre corps a été retrouvé ce dimanche.

Un bilan humain qui risque de s’alourdir alors que plusieurs dizaines de personnes sont encore portées disparues. « Par ailleurs, plus de 1.000 personnes ont dû quitter leur habitation », souligne le bourgmestre très touché par la solidarité qui se met en place. « La mobilisation est énorme. Beaucoup de citoyens sont venus de Flandre, de Wallonie ou même de France pour aider. » Même si la concentration de volontaires ralentit parfois les opérations de déblayage, pas question pour Philippe Godin de refuser un tel élan de générosité.

Pour faciliter le travail des équipes qui évacuent le mobilier endommagé et les débris, les autorités communales ont interdit la circulation au centre de Pepinster. D’autres communes, comme Limbourg, ont pris la même décision.

3.700 foyers toujours privés d’eau potable

Dimanche en fin d’après-midi, 3.700 foyers restaient privés d’eau potable en Wallonie et l’alimentation était toujours coupée pour 1.200 ménages, selon le dernier bilan de la Société wallonne des eaux (SWDE).

« La situation est en très nette amélioration » par rapport aux 24.000 foyers concernés hier/samedi, souligne-t-elle.

A la mi-journée, la SWDE avait déjà annoncé que l’eau était à nouveau totalement disponible à Ciney, qui connaissait des coupures d’alimentation. Par contre, à Pepinster, 1.100 foyers sont encore sans eau. Les communes d’Olne et de Profondeville sont également toujours impactées.

Certaines rues de Geer et de Berloz, une partie de Profondeville, de Celles (Houyet), de Dave, Jemeppe-sur-Sambre et Floriffoux sont pour leur part confrontées à une absence d’eau potable.

« Là où l’eau a été déclarée potable, une odeur de chlore un peu plus forte que d’habitude pourrait apparaître au robinet. Cela ne présente aucun risque pour la santé », assure enfin la SWDE.

37.000 ménages sans électricité

Un peu plus de 37.000 ménages sont toujours sans électricité, dans les provinces de Liège et du Brabant wallon.

En province de Liège, les opérations de pompage sont toujours en cours et plusieurs demandes d’expertise ont été lancées pour vérifier la stabilité des bâtiments. Au niveau de l’électricité, 245 cabines sont encore hors tension pour le moment, avec 17.150 ménages touchés. L’eau est, en revanche, à nouveau potable dans la totalité des communes.

Dans le Brabant Wallon, 279 cabines électriques sont encore inondées et ne sont pas accessibles aux équipes techniques, laissant dès lors 20.000 clients sans électricité.

La province de Luxembourg se situe actuellement dans une phase de rétablissement et de nettoyage dans les communes touchées, tandis que dans celle de Namur la Défense apporte son soutien pour les opérations de nettoyage en cours à Profondeville, Walcourt et Yvoir. Les lignes électriques sont remises en service dans de nombreuses communes et l’eau est à nouveau potable partout.

Des centaines de personnes hospitalisées

Depuis les inondations de la semaine dernière, 184 personnes ont été admises au CHU de Liège, a indiqué dimanche soir le porte-parole de l’établissement, Louis Maraite.

Les deux tiers des patients ont été admis du côté du site ND Bruyères, situé à proximité des zones touchées par la Vesdre, et un tiers au Sart-Tilman. « Environ 20 % de ces patients ont fait l’objet d’une hospitalisation. Nous dénombrons un cas où le pronostic vital est engagé. Pour le reste, il s’agit essentiellement d’hypothermies, de patients en manque de médicaments ou en hypo-oxygénation », a précisé le porte-parole.

L’activité a été intense et il en sera de même dans les prochaines heures. Certaines personnes qui arrivent aux urgences requièrent, en plus du soutien médical, un soutien psychosocial.

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, s’est rendu dimanche au CHU sur le site des Bruyères. Accompagné du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, il s’est ensuite déplacé au centre de Chénée pour aller à la rencontre des sinistrés.

 

À lire aussi François Gemenne sur les inondations: «L’enjeu est de repenser la distribution géographique de la population»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko