Accueil Sports Cyclisme Tour de France

Wout van Aert, l’autre héros de ce Tour de France

Wout van Aert sort du Tour avec une forme étincelante, traduite par un doublé lors de ce week-end de clôture, victorieux du chrono à Saint-Emilion et du sprint massif des Champs !

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Certains sortent essorés de la Grande Boucle, lui, c’est plutôt l’inverse. Pas qu’il ne ressente aucune fatigue de ses trois semaines françaises mais Wout van Aert finit le Tour autrement plus fort qu’il y est entré, en Bretagne. Déjà lauréat d’une double ascension historique du Ventoux, le Belge a une nouvelle fois sorti le grand cru entre les vignes surchauffées, samedi, et sur les Champs-Elysées, dimanche, pour parachever son chef-d’œuvre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 19 juillet 2021, 10:06

    "Wout van Aert, l’autre héros de ce Tour de France" Je serais plus pour : "Wout van Aert, l'UNIQUE VRAI héros de ce Tour de France".

  • Posté par TOL Jerry, lundi 19 juillet 2021, 2:22

    Entre Vierzon et Creusot-Loire, le vendredi 2juillet 2021, tout a changé. La veille j'écrivais à des amis : " Wout, attention, ne deviens jamais Kwiatowski, ne galvaude pas ce don précieux, ce talent dont le cyclisme a tant besoin". Et le vendredi 2 juillet, Wout a changé sa vie, la mienne, et celle du cyclisme par là-même. Car ce que ce champion vient d'accomplir, les 3 victoires en montagne, en CLM et au sprint, jamais il n'aurait pu y prétendre sans avoir, le vendredi 2 juillet 2021 renversé définitivement la table du cyclisme, avec l'aide de VDP et de quelques autres. Deux jours avant à peine, son "leader" désigné, Primoz Roglic avait donné le change lors du 1er CLM... Même écorché, Primoz n'était pas si mal, il était dans le top 10, il espérait se refaire la cerise avec une étape tranquille. Mais vendredi fut jour de pénitence : Wout lui a livré l'enfer. Attaque à plus de 100 km de l'arrivée, la grande évasion... Roglic voulait voir Vierzon ? Il a vu les Forges du Creusot. Ne nous y trompons pas. Jamais Roglic n'a dit à Van Aert " écoute, je suis cuit, vas-y humilie-moi". Aucun coureur ne fait ça. Van Aert a agi à l'instinct, et c'est ce qui fait qu'il est ce grand champion. Vous ne vous imaginez pas la pression qu'il avait ce jour-là : s'il se loupait, avec Roglic par la fenêtre... Mon dieu, Jumbo l'aurait écartelé vif... Mais il a tenu, et l'échappée est allé au bout. Ce jour-là, Van Aert n'a pas gagné l'étape. Mais il a prouvé qu'il était devenu un patron. Et depuis Jumbo-Visma le laisse courir selon son instinct. Et avec quel résultat : 4 victoires d'étapes hyper-prestigieuses, (3 pour lui,1 pour Kuss), une 2è place au général pour Vingegaard ( aussi bien que Roglic l'année dernière) alors qu'ils n'étaient plus que 4 coureurs sur 8 ! Van Aert est un magicien, personne ne peut comprendre comment on peut arriver à un tel résultat avec 4 coureurs... Van Aert a donné une leçon de cyclisme à ses managers, et il a changé définitivement sa vie, la mienne et celle du cyclisme pour de nombreuses années. Fini le cyclisme stéréotypé, où toute une équipe court pour un seul coureur. Bienvenue au cyclisme de mouvement, avec des intérêts variés. Seule la Deceuninck courait comme celà jusqu'à présent, et les gens se disaient "ah mais Lefevere, il a la bonne pharmacie". Non, il avait juste la bonne alchimie. Je vous annonce dès lors qu'à présent, beaucoup d'équipes vont adopter ce cyclisme joyeux et inventif. Alpecin le fait déjà, Trek, Deceuninck, AG2R, Cofidis, Team Qhubeka, Wanty, etc... Cela va se répandre. Rrement le cyclisme paratiqué par Ineos/Sky aura paru aussi stéréotypé. Privés de chances au général, ils n'ont absolument animé aucune étape ! Autre bonne nouvelle : Wout est champion de Belgique, il a incarné une Belgique pas suffisante, mais offensive, entreprenante et ... qui gagne ... Et curieusement, cette année, aucun drapeau identitaire ( flamand, wallon) sur les bords du Tour. Je crois que certains messages sont en train de passer du bas par le haut. Donc non, assez de ses messages sinistres, sur le dopage de Pogacar, ou d'un autre. Pogacar aussi est un jeune coureur, talentueux depuis le plus jeune âge, mais qui court avec une maturité impressionnante : les bonnes attaques, au bon moment, il ne fait pas courir ses équipiers pour humilier le peloton. Il incarne la joie de vivre, la classe et le talent. Alors, dopage ou pas, abstenons-nous, jugeons d'abord sur l'attitude. Et elle est réjouissante : ALaf, VDP, Van Aert,Pogacar, Bernal, Evenepoel, tous sont joyeux de courir, se respectent et s'apprécient. Il y a des bonnes nouvelles, et il faut s'en réjouir. Messieurs, je pensais que ce Tour allait être un supplice, et il fut une joie. Merci surtout à Wout pour cela, mais merci aussi aux autres...

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 19 juillet 2021, 10:04

    Ce n'est plus un commentaire ! On pourrait le mettre à la place de l'article :-)

Aussi en Tour de France

Binche et le Tour de France: l’histoire d’amour est désormais sérieuse

Comme pressenti depuis plusieurs semaines, Binche sera la ville départ, le jeudi 7 juillet 2022, de la 6e étape du prochain Tour de France. Amaury Sport Organisation (ASO), société qui gère la Grande Boucle, l’a annoncé jeudi au Palais des Congrès de Paris lors de la présentation de la 109e édition du principal rendez-vous cycliste de la saison.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs