Lewis Hamilton réagit à son accrochage avec Max Verstappen: «Je ne pense pas avoir de raison de m’excuser»

Dans cet article
PHOTONEWS_10934101-100
Photo News

« Je ne pense pas avoir de raison de m’excuser », a estimé Lewis Hamilton (Mercedes), vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne après un accident, dès le premier tour, avec Max Verstappen (Red Bull), leader actuel en Formule 1, qui a dû abandonner.

« Je l’ai doublé, je me suis placé à droite et j’étais assez loin à sa hauteur, mais j’ai ensuite pu voir qu’il n’allait pas se replier, nous sommes entrés dans le virage et nous sommes entrés en collision. Bien sûr, ce n’est jamais de cette façon que je veux gagner une course mais ces choses-là arrivent. Quand quelqu’un est trop agressif, ces choses-là arrivent forcément. J’espère simplement qu’il va bien et j’ai hâte de participer à de nombreuses autres courses contre lui », a déclaré le septuple champion du monde en conférence de presse après son 99e succès en F1.

Tant Verstappen que Christian Horner n’ont pas manqué de critiquer le pilote de Stevenage, vainqueur malgré une pénalité de 10 secondes. Le patron de l’écurie Red Bull a notamment estimé que cet incident gâchait la victoire de Lewis Hamilton. « Je n’ai rien à dire à Christian, si ce n’est que la victoire n’est pas vaine », a lancé Hamilton. « Je n’ai pas vraiment vu les images, j’en ai vu un extrait rapide quand je suis retourné au garage, mais je vais avoir le temps de le faire et d’y réfléchir. Mais de mon point de vue pour l’instant, je ne pense pas avoir de raison de m’excuser pour quoi que ce soit. J’ai entendu que Max était à l’hôpital et cela m’inquiète clairement. Personne parmi nous ne veut que l’un d’entre nous se blesse un jour, ça n’a jamais été mon intention évidemment. Donc j’espère vraiment qu’il va bien. Je l’appellerai après. Il est important pour nous tous de prendre du recul car les émotions sont fortes. »

Les deux pilotes, en lutte pour la couronne mondiale, se tiennent en huit points après 10 rendez-vous. Le Britannique a 36 ans et compte 7 sacres, le Néerlandais est âgé de 23 ans et court lui après un premier titre. « Quand j’étais plus jeune, j’étais probablement aussi agressif, peut-être pas autant que Max, mais assez agressif tout de même. Je suis beaucoup plus âgé maintenant et je sais que le championnat est un marathon, pas un sprint, donc j’ai une meilleure vision de la façon dont j’aborde ma course. Mais c’est une vraie bataille et je pense que cette année, il a été très agressif et, la plupart du temps, j’ai dû céder et éviter les incidents avec lui pour rester en vie et me battre plus tard dans la course. »

Max Verstappen règle ses comptes avec Lewis Hamilton après leur accrochage: «Un comportement irrespectueux et antisportif»

Par Belga

PHOTONEWS_10934101-202
Photo News

Parti en pole position après sa victoire dans la course sprint samedi, le Néerlandais Max Verstappen est sorti de la piste dès le premier tour du GP de Grande-Bretagne, dimanche sur le circuit de Silverstone, après un accrochage avec le Britannique Lewis Hamilton, futur vainqueur malgré 10 secondes de pénalité.

Verstappen, toujours en tête du championnat du monde de Formule 1, n’a pas hésité à critiquer le septuple champion du monde britannique. « Je suis content d’aller bien », a tweeté le pilote Red Bul, qui a été emmené à l’hôpital pour des examens complémentaires. « Je suis très déçu d’avoir été sorti comme ça. La pénalité ne nous aide pas et ne rend pas justice à la manœuvre dangereuse de Lewis. »

Hamilton, qui a dépassé Charles Leclerc dans le 50e des 52 tours de la course, n’a pas hésité à fêter son 8e succès à Silverstone, le 99e de sa carrière. « Regarder ces célébrations alors que je suis encore à l’hôpital relève d’un comportement irrespectueux et antisportif, mais nous allons de l’avant », a ponctué le Néerlandais.

Le prochain rendez-vous, prévu le 1er août à Budapest pour le GP de Hongrie, s’annonce bouillant entre les deux favoris à la couronne mondiale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10944566-337

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Formule 1: Lewis Hamilton, le magnifique centenaire

  • BELGAIMAGE-181401291

    Par Dominique Dricot

    Formule 1

    Hamilton – Verstappen: jusqu’où vont-ils aller?

  • Liam et Stefan Everts partagent la même passion et le même numéro 72.

    Par Dominique Dricot

    Moteurs

    Stefan Everts : «Liam a consulté un psy qui lui a appris à gérer la pression par rapport à son nom»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous