Accueil Économie Finances

La Belgique dans le top 3 des pays d’Europe en matière de pression fiscale

Seuls les travailleurs français et autrichiens sont davantage taxés que leurs homologues belges. Les services publics ne sont pas à la hauteur des impôts payés.

Temps de lecture: 2 min

Les travailleurs et travailleuses belges sont à nouveau les troisièmes les plus taxés de l’Union européenne et occupent la même position parmi un groupe mondial de 34 pays, selon l’étude The Tax Burden on Global Workers publiée lundi. La Belgique talonne la France et l’Autriche, pays où les salaires sont les plus taxés.

Ce rapport, rédigé par James Rogers et Nicolas Marques de l’Institut économique Molinari, utilise comme référence les chiffres de l’OCDE et les données sur les salaires des bureaux nationaux de statistiques.

« Le “tax shift” a prouvé que la réduction de la fiscalité sur le travail réduit le chômage et augmente le pouvoir d’achat. Pourtant, les Belges sont toujours parmi les salariés moyens à payer les impôts les plus élevés du monde. En contrepartie, ils n’ont pas accès à des services publics avec un bon rapport qualité prix », soulignent les auteurs. « Les salariés d’autres pays paient des impôts moins élevés tout en obtenant de meilleurs soins de santé, une meilleure éducation et un bien-être en retour. »

Jour de libération fiscale

Parmi les travailleurs des 34 pays étudiés, les Belges sont les sixièmes les plus chers à embaucher – pourtant, les Belges se classent toujours treizièmes en termes de salaire net, relève l’étude. Pour un travailleur moyen, un employeur en Belgique dépense 2,10 euros pour 1 euro de salaire net après impôts, une baisse après un pic de 2,34 euros en 2013.

Par ailleurs, le taux réel d’imposition d’un employé belge (TVA comprise) est maintenant de 53,95 %, par rapport à une moyenne de 44,5 % pour les 28 pays de l’UE et une moyenne mondiale de 41,89 %.

Le vendredi 16 juillet dernier, c’était la journée de libération fiscale pour les travailleurs et travailleuses belges. Cette date correspond au jour du calendrier civil où un travailleur cesse en théorie de travailler pour payer des impôts à l’État et commence à conserver ses revenus. Chez nos voisins français et les Autrichiens, le jour de la libération fiscale tombe ce lundi 19 juillet.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Arcus Dan, mardi 20 juillet 2021, 7:17

    Ça serait intéressant de voir, dans ce contexte, un calcul exact de la totalité des taxes et impôts que l’état reçois pour construire son budget et ou sont dépensés cette argent ( et cette article suite a une enquête, pas juste sur quelque données officielles) . Car vu la taxation des salaires, la TVA payée pour tout ce qu’on achète, la taxation des entreprises, de l’immobilier, etc, représente quand même un sacre budget. Pourtant ce n’est jamais suffisant. Alors regardons les dépenses de l’appareil d’état( et toutes les dépenses liées au protocole, au bâtiments et au déplacements, loyers et toutes sortes d’avantages des différents hautes fonctionnaires). Les “retraités” pour “maladie” de 30-40 ans qu’on leur paye toujours des revenues comme un salaire car ils sont en “dépression” et ils se soignent avec toutes sortes des substances bien chères pour oublier la réalité. Je ne parle même plus des toutes les fonctionnaires et employés des différents institutions internationales qui ne paye pas des impôts, qui ont plein des avantages même en termes de TVA mais qui se soigne également dans leur belle pays d’accueil, qui occupent et augmente les prix du marché immobilier car…ils se permettent. Aller, si on veut vraiment faire un article compétent, allons plus loin et voir qui et comment dépenses nos argent pendant que nous tous on regarde Netflix et on courent vite acheter le nouveau Iphone en se baignant dans un laxisme généralisé.

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 19 juillet 2021, 23:28

    Qu'est-ce que cet article de propagande d'une officine ultra-libérale fait dans un journal "sérieux". Si vous voulez parler des impôts, essayez au moins de faire semblant de vous intéresser au sujet. Vous découvrirez peut-être qu'ils financent la santé, la protection sociale, l'enseignement et bien d'autres choses. Mais ça évidemment "l'institut" Molinari s'en fout.

  • Posté par massacry olivier, lundi 19 juillet 2021, 22:11

    Dommage que l'article ne fasse pas une comparaison de la fiscalité des entreprises.

  • Posté par G Jean Luc, lundi 19 juillet 2021, 22:08

    La belgique, là où on est le plus taxé, là où on paie le plus cher les télécoms, là où on paie cher l'électricité et l'eau, là où on fait payer ceux qui donne de l'électricité (photovoltaique), etc. Encore des exploits politiciens qui vont encore s'étonner lors des prochaines élections.

  • Posté par Wathelet Michel, lundi 19 juillet 2021, 18:47

    Le paradoxe de la Belgique, avec 1600 euros par mois, on ne paie pas d'impôts, le fisc considère que ce niveau de rémunération est celui d'un pauvre. Il a bien raison avec ce niveau de rémunération, on peut se soigner chez le généraliste, mais pas chez le spécialiste. Par contre avec ce niveau de revenu, vous ne pouvez pas avoir une aide de l'état, taxes communales, soins de santés, c'est juste et une personne atteinte d'un cancer par exemple ne peut pas se faire opérer sans tomber dans la précarité financière. Donc pas d'aide parce que l'état vous trouve trop riche. Allez comprendre.

Plus de commentaires

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs