Voyages: voici les zones concernées par des mesures plus strictes au retour

Voyages: voici les zones concernées par des mesures plus strictes au retour

Les voyageurs de retour d’une zone de l’Union européenne ou de l’espace Schengen «à haut risque», c’est-à-dire où des variants dangereux du coronavirus circulent, et qui ne sont pas complètement vaccinées devront faire un test PCR au 1er et au 7e jour de leur retour, quelle que soit la couleur de la zone, a indiqué le Premier ministre, Alexander De Croo, à l’issue du comité de concertation. Un résultat positif à un test PCR impliquera une obligation de quarantaine de 10 jours.

Pour le moment, aucun pays de la zone Schengen ne se trouve dans une situation où la circulation de variants est telle que la règle devrait être appliquée, a précisé le Premier ministre. « Mais la situation pourrait évoluer et nous devons avcir la possibilité de prendre des mesures rapidement  », a expliqué le Premier ministre.

Le test du jour 1 n’est pas nécessaire si la personne en question a déjà subi un test PCR dans les 72 heures précédant son arrivée sur le territoire belge.

Les contrôles visant les formulaires de localisation des passagers (les «passenger locator form» -PLF) et les certificats covid numériques seront renforcés, surtout dans les aéroports et les gares.

A découvrir...

> Cinq thermes naturels gratuits à découvrir en Italie

> Six réserves naturelles à explorer à la côte belge

> Comment découvrir l’Italie en train

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous