Accueil Société Régions Liège

Le bourgmestre de Hamoir: «Les zones inondables, ça n’intéresse pas beaucoup les politiques»

Le bourgmestre et le premier échevin sont à la manœuvre depuis près d’une semaine à Hamoir. Une situation compliquée, une bonne idée pour nettoyer la commune et un débat sur l’avenir des communes à risques.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Branle-bas de combat à l’étage de la maison communale de Hamoir, commune liégeoise de 3.900 âmes baignée par l’Ourthe. La salle du conseil a été transformée en centre de crise. Il y a là le bourgmestre Patrick Lecerf, revenu dare-dare de vacances la semaine dernière, le premier échevin Michel Legros, à la manœuvre depuis le début de la crise, et Arnaud Wégria, le directeur général du CPAS.

Des agents communaux déboulent toutes les trente secondes en quête d’un renseignement forcément urgent. Les téléphones chauffent. Sur la grande table, du café, un morceau de tarte et un sachet rempli de croissants. Bientôt une semaine que ce petit monde s’active en première ligne en tentant de classer les demandes en fonction des priorités. « Vingt heures sur vingt-quatre ensemble pour aider les gens, c’est aussi une grande aventure humaine », note l’échevin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par ROSSIGNON Jacques, mardi 20 juillet 2021, 19:03

    Il faut reconnaître que le territoire belge est si exigu qu'il comporte essentiellement des superficies facilement inondables dans les zones urbaines et périurbaines. C'est une raison supplémentaire pour les architectes et les urbanistes de se montrer créatifs et d'oser recourir à des solutions immobilières moins sujettes aux catastrophes comme celle qui vient de se produire et dont les récidives ne sont pas exclues.

  • Posté par Jean Luc, mardi 20 juillet 2021, 12:42

    Pour bosser à secourir des gens qui n'ont plus rien, ils ont besoin de tarte et de croissants, dur le compte du contribuable. Bande de lamentables connards.

  • Posté par Baeyens Remi, mardi 20 juillet 2021, 12:36

    Je comprends le désarroi de ce bourgmestre. Quand le ministre Henry annonce qu'il a plein d'argent, voiià à quoi cela peur servir mais ses projets sont plus 'nobles'.

  • Posté par Dardenne Didier, mardi 20 juillet 2021, 19:49

    Patrick Lecerf bourgmestre de Hamoir et député wallon est un politique qui fait partie de la même majorité régionale que le ministre Henry.

  • Posté par Even Philippe, mardi 20 juillet 2021, 11:02

    Ca n'intéresse pas les politiques et les communes ? normal... qui dit zones inondables et non constructibles , dit moins de recettes pour la commune en taxes et impots .. Mauvais calcul : combien vont-elles devoir débourser pour tout réparer (routes, batiments publics, etc ) ... a mon avis nettement plus que ces impots :(

Plus de commentaires

Aussi en Liège

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs