Accueil Le Projet Pegasus

Edward Snowden sur Pegasus: «Si l’on ne fait rien pour arrêter la vente de cette technologie, ça ne sera pas juste 50.000 cibles, mais 50 millions»

Le lanceur d’alerte Edward Snowden réagit aux révélations du « Pegasus Project ». Pour lui, le système actuel ne peut pas contrôler l’impact des logiciels malveillants.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Huit ans après ses révélations concernant la surveillance de masse par les services de renseignement américain, le lanceur d’alerte Edward Snowden accorde un entretien au « Projet Pegasus », pour réagir aux révélations de ce consortium de seize médias dont Le Soir. Pour lui, l’utilisation de ce genre de logiciel est une menace grandissante dont on doit se prémunir en changeant les lois.

Quelle est votre première réaction en découvrant les révélations du Projet Pegasus ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 22 juillet 2021, 7:31

    Snowden s'est réfugié. en Russie pour échapper à la justice d'un pays démocratique. Lui offrir une tribune est moralerment inadéquat.

  • Posté par Debersaques Bart, mercredi 21 juillet 2021, 23:38

    Snowden sous-estime: sans interventions vis-a-vis NSO, il pourraient être 2 milliards de cibles - la population entier - .

  • Posté par Legarou Marcel, mardi 20 juillet 2021, 20:23

    Si M. Snowden était membre du CdD du GIEC, on en entendrait vraiment parler. Mais bon, il va rejoindre la cohorte des anti pesticides, des anti 5G etc. Avec la bénédiction d'Ecolo en plus

  • Posté par Pec Leon, mardi 20 juillet 2021, 12:09

    Qui va changer ces lois? Avec quelle autorité? Qui se soumettra à cette interdiction? La Russie? La Chine? Même pas la Belgique... Ce pauvre M Snowden est vraiment un niais absolu. On n'arrête pas la recherche technologique, ni son transfert.! Il faut trouver autre chose.

  • Posté par Termam Alexis, mardi 20 juillet 2021, 16:59

    Il n'est pas niais du tout. A vous entendre, il fait laisser faire sans rendre illégales certains pratiques. Ce qui est sûr, c'est que ces lois ne seront pas votées partout mais il faut donner un cadre légal pour autoriser la traque et la "guerre" du "net".

Plus de commentaires

Aussi en Le Projet Pegasus

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs