Affaire Jürgen Conings: le chef de la Défense appelle à la loyauté après le remplacement du patron du SGRS

Affaire Jürgen Conings: le chef de la Défense appelle à la loyauté après le remplacement du patron du SGRS

L’amiral Michel Hofman, chef de la Défense, appelle à la loyauté et à la sérénité dans une communication interne, après le remplacement du général-major Philippe Boucké à la tête du service de renseignement de l’armée, rapporte De Tijd mardi.

Michel Hofman a fait circuler cette communication interne dans les rangs de l’armée.

« Je voudrais revenir sur les nombreuses réactions de soutien, d’incompréhension et même d’injustice face à la décision de remplacer le chef du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS) », écrit Hofman. « Comme nombre d’entre vous le soulignent, le général-major Boucké est un officier exceptionnel, qui a accepté de relever le défi de reprendre un service qui était en grande difficulté, et dont ni lui ni moi n’avons bien estimé l’ampleur et la complexité ».

M. Hofman assure que M. Boucké a pris une série d’initiatives pour remettre le service sur les rails. « L’affaire Conings ne pouvait malheureusement pas plus mal tomber. Cela a finalement mené à la décision annoncée vendredi dernier et considérée comme injuste, d’après les nombreuses réactions », selon M. Hofman.

« Mais cette décision n’a pas été prise à la légère », poursuit le chef de la Défense, qui précise encore que la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder, a personnellement présenté « sa décision » à M. Boucké. « Bien que difficile, j’ai moi aussi approuvé cette décision parce que, après bien des discussions tant avec le général que la ministre, c’était la seule option restante pour le bien-être de M. Boucké et en vue d’assurer un climat serein nécessaire au développement du SGRS », poursuit encore M. Hofman.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous