Dylan Groenewegen, lauréat de la première étape du Tour de Wallonie: «J’ai réussi à remonter la pente»

Belga
Belga

Le Néerlandais est sorti d’une longue mauvaise période après son exclusion du Tour de Pologne en août 2020, sa suspension et des problèmes familiaux. « Je suis très heureux d’avoir enfin pu réussir à m’imposer », a expliqué, très ému, celui qui a également endossé le maillot de leader du classement général après avoir battu au sprint le Français Hugo Hofstetter (Israel Start Up Nation) et Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix). « J’ai vécu une période très dure depuis août dernier et mon exclusion du Tour de Pologne. »

« Gagner est toujours un grand moment, bien sûr, mais cette victoire c’est encore autre chose. Ce ne fut pas du tout évident à vivre. Le vélo n’a plus été une priorité pendant de longs mois, mon bébé a été malade et hospitalisé. Il va mieux aujourd’hui. J’ai aussi perdu mon grand-père. Mais j’ai réussi à remonter la pente, à me reconcentrer sur mon métier. Mon équipe a fourni un excellent travail, notamment Timo Roosen qui m’a guidé dans le sprint. Je suis très content d’avoir pu concrétiser en m’imposant. »

Suspension de neuf mois

Dylan Groenewegen avait été disqualifié du Tour de Pologne en août 2020 après avoir provoqué une terrible chute dans la première étape dont la principale victime avait été son compatriote Fabio Jakobsen. Le coureur de Jumbo-Visma, qui avait aussi chuté, s’était provoqué une fracture de la clavicule. Il avait écopé d’une suspension de neuf mois.

Groenewegen avait repris la compétition au Tour d’Italie en mai, où il s’était notamment classé 4e de 2e étape, son meilleur résultat avant sa victoire ce mardi. Son dernier succès remontait au 26 février 2020 dans la 4e étape du Tour des Émirats arabes unis.

La deuxième étape du Tour de Wallonie sera finalement disputée mercredi sur le circuit de Zolder où les sprinters seront les acteurs attendus. « La Wallonie a été très lourdement touchée par les intempéries », a encore indiqué Groenewegen. « Les organisateurs de la course ont réussi à trouver des solutions pour nous permettre de courir. J’ai un énorme respect pour cela. L’étape de mercredi à Zolder, donc, sera une étape de sprinters. Nous essaierons de donner le meilleur de nous-mêmes. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous